Zoom voit son chiffre d’affaires bondir de 367 %, la demande ne faiblit pas

Spread the love
  • Yum

Zoom voit son chiffre d'affaires bondir de 367 %, la demande ne faiblit pas

Le chiffre d’affaires de Zoom Video Communications au troisième trimestre a fait un bond de 367 % par rapport à l’année dernière, l’entreprise comptant désormais 433 700 clients et plus de 10 employés.

La société a déclaré un résultat net de 198,4 millions de dollars au troisième trimestre, soit 66 cents par action, sur un chiffre d’affaires de 777,2 millions de dollars, supérieur aux prévisions de 694 millions de dollars.

Pour le quatrième trimestre, Zoom prévoit un résultat entre 806 et 811 millions de dollars. Les analystes, quant à eux, anticipent 730 millions de dollars, et 2,4 milliards de dollars sur l’année fiscale 2021. Zoom prévoit pour sa part une forte augmentation de la demande et table sur un chiffre d’affaires entre 2,57 et 2,58 milliards de dollars pour l’exercice 2021.

publicité

Vers un écosystème

Eric Yuan, le PDG, souligne que l’entreprise continue à renforcer sa position sur le marché : « nous aspirons à fournir la plateforme de communication la plus innovante, la plus sûre, la plus fiable et la plus performante pour aider les gens à se connecter, à collaborer, à construire et à apprendre sur Zoom ».

L’entreprise ambitionne de passer d’une plateforme à un véritable écosystème. Le mois dernier, à Zoomtopia, Zoom a lancé sa plateforme de jeux avec “Zoom for Apps”, qui propose des applications intégrées à l’expérience de la vidéoconférence, et OnZoom, une marketplace pour les créateurs de contenu.

Zoomtopia, qui s’est tenu cette année en virtuel en raison de la pandémie de Covid-19, a mis en évidence la façon dont Zoom est devenu la plateforme de référence pour le travail et l’apprentissage à distance. La plateforme prend en charge plus de 3 billions de minutes de réunion à l’année, et accueille plus de 300 millions de participants par jour.

Des investissements dans le cloud

Zoom termine le trimestre avec 1,9 milliard de dollars de liquidités et équivalents. L’entreprise précise que 1 289 clients contribuent pour plus de 100 000 dollars au chiffre d’affaires des 12 derniers mois.

Il y a eu quelques ralentissements au cours du trimestre, notamment dus aux investissements de Zoom dans l’informatique dématérialisée. Kelly Steckelberg, CFO, explique sur la question des coûts du cloud qu’un léger recul a été observé, en raison de « l’augmentation spectaculaire de l’utilisation [de la plateforme] liée à la pandémie », et notamment « un pourcentage plus élevé d’utilisateurs gratuits », mais également « à l’utilisation toujours plus importante des services publics en ligne ».

Zoom ajoute privilégier Amazon Web Services (AWS), avec laquelle un accord pluriannuel a été conclu, conduisant à une collaboration sur de nouveaux outils pour les entreprises clientes. Plus tôt cette année, Zoom précisait qu’elle se déploierait également sur Oracle Cloud.

Un rayonnement à l’international

L’entreprise connaît également un essor au niveau international.

Eric Yuan insiste aussi sur l’importance de certains nouveaux clients, citant notamment Pelton, « la principale plateforme interactive de remise en forme » qui utilise désormais « Zoom Meetings et Zoom Rooms pour offrir un service de communication vidéo plus riche en fonctionnalités à ses employés ».

Il ajoute que Rakuten, « leader mondial des services internet, avec 1,4 milliard de membres dans le monde », renforce son engagement avec la plateforme. « Impressionné par la simplicité de la technologie Zoom, la facilité de mise à l’échelle du service et la richesse des fonctionnalités de l’application, Rakuten s’est engagé dans le déploiement complet de Zoom UCaaS », ajoute le PDG.

Soutenir un environnement de travail hybride

La grande question pour Zoom est maintenant de savoir comment maintenir ses taux de croissance alors que la pandémie de Covid-19 va reculer.

« Tout d’abord, les nouvelles habitudes de travail avaient commencé avant la pandémie, même si elles se sont certainement accélérées pendant cette période. Et si nous espérons tous un vaccin le plus rapidement possible, je pense que la tendance au travail à distance est là pour rester », souligne Kelly Steckelberg.

La CFO ajoute que les nouvelles caractéristiques et fonctionnalités annoncées lors de Zoomtopia seront là pour soutenir les entreprises et leurs collaborateurs dans un environnement de travail hybride, avec des professionnels à distance et d’autres dans les bureaux. C’est le cas par exemple de la Smart Gallery, destinée « à permettre une meilleure communication lorsque certains employés travaillent à distance et d’autres sont au bureau. Nous cherchons vraiment à soutenir un tel environnement et nous pensons que nos clients, en particulier les plus exigeants, continueront à vouloir offrir cette flexibilité à leurs employés ».

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: