Zoom sur DLive, l’alternative à Twitch très prisée des partisans de Donald Trump

Spread the love
  • Yum

« Pendez tous les membres du Congrès ! », « Détruisez la fenêtre ! ». Ces commentaires et de nombreux autres tout aussi violents ont été postés lors du live du streamer Tim Gionet qui a couvert en direct sa participation à l’intrusion du Capitole le 6 janvier dernier. Ce direct s’est déroulé sur une plateforme assez peu connue du grand public : DLive.

Alors que les géants du web comme Facebook, ont rapidement supprimé les vidéos faisant l’apologie de l’événement, ces diffusions se sont déroulées sans accroc sur le site de live streaming. Comme l’indique Wired, des chaînes rassemblant des centaines de spectateurs ont montré les événements. En tout, 140 000 viewers ont regardé des flux sur les événements du Capitole.

Face aux dérives, DLive forcé de réagir

DLive a été créé en 2017 par Charles Wayn. L’idée de départ est d’en faire un concurrent à Twitch et de fait en se rendant sur la plateforme, on note que les jeux vidéo occupent encore une bonne part des diffusions. D’ailleurs, le streameur PewDiePie a rejoint le site durant une brève période en 2019. Toutefois, des utilisateurs d’extrême droite bannis par les géants du web ont décidé de rejoindre ce réseau décentralisé basé sur la Blockchain.

Ce qui semble plaire à ces nouveaux venus, c’est l’absence de modération sérieuse. Ils apprécient également le fait de pouvoir récolter des dons assez facilement. Ainsi, le blog Hatewatch, qui scrute les discours de haine sur Internet, observe que « DLive a versé des centaines de milliers de dollars à des extrémistes depuis sa création, en grande partie grâce à des dons de cryptomonnaie intégrés à un service fourni par le site ».

Cette tolérance a toutefois des limites et suite aux événements du 6 janvier, la pression s’est accrue sur DLive. Le chef de la communauté a ainsi expliqué : « Je tiens à dire de manière très claire que DLive ne tolère aucune activité illégale. Des manifestations pacifiques? Bien. Rendre compte des manifestations? Bien. Mais si votre chaîne ou vous le diffuseur êtes impliqué dans une activité illégale, votre chaîne sera mise hors ligne ».

Un peu plus tard, la compagnie a annoncé la mise en place de nouveaux outils de signalement pour dénoncer les dérives. Elle a également décidé de suspendre sept chaînes qui ont diffusé des images de ce rassemblement violent. La société promet aussi de rembourser les dons effectués après le 6 janvier.

Twitch

Par : Twitch Interactive, Inc

4.6 / 5

4,1 M avis

Leave a Reply

%d bloggers like this: