Zoom prévient le zoombombing

Spread the love
  • Yum

Zoom prévient le zoombombing

L’éditeur du logiciel de visioconférence Zoom lance une nouvelle fonctionnalité permettant d’alerter l’organisateur si sa réunion risque d’être perturbée par un “zoombombing”.

Nommée “At-Risk Meeting Notifier” (“Notification de réunion à risque”, NDLR), cette nouvelle fonctionnalité fonctionne sur les serveurs back-end de Zoom.

Le service analyse en permanence les messages publiés sur les médias sociaux et autres sites publics pour trouver des liens vers les réunions Zoom. Lorsqu’une URL est trouvée, un courriel est automatiquement envoyé à l’organisateur de la visioconférence, l’avertissant que d’autres personnes pourraient accéder à la réunion et éventuellement la perturber.

publicité

Le zoombombing

Ces perturbations sont connues sous le nom de “zoombombing” ou “zoom raiding”. Ils font partie des problèmes majeurs qui ont touché Zoom cette année. Cette pratique consiste pour des trolls à se connecter à une réunion Zoom sans y être invités et la perturber, notamment en insultant ou menaçant les participants, ou encore en diffusant du contenu pornographique.

Ces incidents se produisent généralement lorsqu’un participant partage le lien vers une réunion Zoom (et parfois son mot de passe) sur les médias sociaux, les canaux Discord ou les fils de discussion Reddit, invitant d’autres à perturber la conférence.

zoom-discord.png

Image : ZDNet.

Les zoombombings sont rapidement devenus un phénomène en mars dernier, lorsque, en raison de la pandémie de Covid-19 et des mesures de confinement, Zoom est également devenu l’outil de facto pour que les membres des familles, écoles, entreprises et administrations restent en contact.

Anticiper les perturbations

Bien que le ministère américain de la Justice ait menacé de poursuivre les auteurs de raids Zoom en avril, le zoombombing n’a jamais vraiment cessé.

Zoom s’est pourtant emparé de la question, notamment en imposant des mots de passe pour les réunions et en ajoutant un bouton “Signaler un participant”. Malgré tout, les zoombombings ont continué à se produire. Leur cause principale semble être le partage anonyme de liens et mots de passe vers des réunions Zoom privées par des participants, incitant les trolls à s’y connecter et à les perturber.

Grâce à cette nouvelle fonctionnalité de notification des réunions à risque, Zoom espère éviter les perturbations avant même qu’elles ne se produisent. Ce service est activé par défaut, nul besoin de modifier les paramètres du compte pour pouvoir l’utiliser.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: