YouTube-dl : Github tente de faire disparaître un utilitaire de copie des vidéos YouTube

Spread the love
  • Yum

YouTube-dl : Github tente de faire disparaître un utilitaire de copie des vidéos YouTube

YouTube-dl est un projet open source jouissant d’une large popularité. Hébergé sur la plateforme Github, il s’agit d’une bibliothèque Python. Elle peut être utilisée sous la forme d’un utilitaire en ligne de commande permettant de télécharger la piste audio et vidéo d’une vidéo mise en ligne sur YouTube.

publicité

La RIAA désapprouve

L’utilitaire est devenu au fil des années très populaire et a été intégré par de nombreux services permettant de récupérer des contenus audiovisuels depuis YouTube.

Mais l’initiative n’a pas vraiment plu à la RIAA (Recording Industry Association of America), l’organisation qui représente les intérêts de l’industrie américaine du disque. Celle-ci a ainsi mis en demeure Github, qui hébergeait le projet, de retirer 18 dépôts contenant le code source du logiciel.

Dans une lettre transmise à Github vendredi 23 octobre, l’organisation explique que « les commentaires dans le code source de YouTube-dl indiquent clairement que celui-ci a été conçu et distribué dans le but de contourner les mesures technologiques mises en œuvre par YouTube et pour permettre un accès non autorisé aux œuvres protégées de nos membres ».

Github a retiré les dépôts mis en cause

Github s’est donc exécuté et a bloqué l’accès aux 18 dépôts cités par la RIAA. Lorsqu’un utilisateur tente d’y accéder, la plateforme affiche “Repository unavailable due to DMCA takedown” et renvoie l’utilisateur vers la lettre transmise par la RIAA.

Mais, comme le note Bleeping Computer, cette décision n’a pas vraiment plu aux utilisateurs de YouTube-dl, et de nombreux dépôts ont été mis en ligne au cours des derniers jours afin de republier le code source de l’utilitaire.

La décision de Github lui a également valu les foudres de la Freedom of the press foundation, qui note que de nombreux journalistes avaient recours à YouTube-dl afin de récupérer des vidéos diffusées sur YouTube dans le cadre de leurs enquêtes.

Leave a Reply

%d bloggers like this: