Microsoft a annoncé un nouvel outil de ligne de commande Windows appelé Windows Terminal, une application de terminal moderne destinée aux développeurs utilisant l’invite de commande, PowerShell et le sous-système Windows 10 Windows pour Linux (WSL).

 

Microsoft a dévoilé le terminal Windows lors de sa conférence Build 2019 pour les développeurs. Cette année, Azure est la vedette de l’événement et, dans le nouveau monde « cloud first » de l’entreprise, Microsoft manifeste veut donner des gages à la communauté des utilisateurs Linux. La firme de redmond a ainsi publié son propre noyau Linux pour Windows 10 pour WSL 2.0.

Le noyau Linux offrira aux développeurs des temps de démarrage Linux plus rapides et optimisera la mémoire lors de l’utilisation de distributions Linux via WSL.

Microsoft a publié le code source du terminal Windows sur GitHub aux côtés de son hôte de console Windows existant, alias conhost.exe, l’application de ligne de commande Windows d’origine.

La mission principale de conhost.exe maintenant que Windows Terminal est disponible est de permettre une compatibilité ascendante avec les applications de sous-système de console existantes. Windows Terminal s’installe et s’exécute avec la console Windows.

Les fonctionnalités principales de Windows Terminal sont de multiples onglets et le support de « beautiful text », qui inclut la prise en charge des emoji et un rendu du texte beaucoup plus rapide.

Avec plusieurs onglets, les développeurs pourront ouvrir des onglets pour se connecter à un shell ou une application en ligne de commande, que ce soit Command Prompt, PowerShell Core, Ubuntu, openSUSE, Debian, un Raspberry Pi via SSH, etc.

Le rendu de texte plus rapide s’effectue par le biais d’un moteur de rendu de texte DirectWrite / DirectX basé sur un processeur graphique.

“Ce nouveau moteur de rendu de texte affiche les caractères, glyphes et symboles présents dans les polices de votre ordinateur, y compris les idéogrammes CJK, les emoji, les symboles CPL, les icônes, les ligatures de programmation, etc. Ce nouveau moteur permet egalement un rendu plus rapide que ce que permettait le précédent moteur GDI de la console”, a déclaré Kayla Cinnamon, directrice des programmes Microsoft pour les consoles Windows, Command-Line et WSL.

Microsoft prévoit de continuer à livrer la console Windows au sein du terminal Windows “pendant des décennies”, afin de pouvoir prendre en charge les applications et les systèmes hérités.

Windows Terminal sera proposé aux développeurs via l’application Microsoft Store sous Windows 10. Toutefois, les développeurs peuvent cloner le référentiel GitHub et créer leur propre copie.

Les premières versions devraient être disponibles dans le Microsoft Store cet été et Windows Terminal version 1.0 devrait arriver d’ici la fin de l’année. Cinnamon explique que Microsoft a choisi d’ouvrir le code de sa console au lieu de contribuer à un projet open source existant car ses exigences auraient été trop gênantes.

Source : Programming language tools: Windows gets versatile new open-source terminal