Le dernier Patch Tuesday d’avril 2019 n’est pas de tout repos pour les utilisateurs de Windows 7 et 8.1. Microsoft est une nouvelle fois à l’origine de mises à jour défaillantes. Leur installation occasionne des problèmes avec certains antivirus. Ils se soldent par un plantage au démarrage.

De nombreux utilisateurs et Microsoft ont confirmé que l’installation des derniers correctifs sur des PC Windows 7 et 8.1 exécutant une solution de sécurité Sophos, Avira ou Avast peuvent ne plus démarrer ou se bloquer. Microsoft a déjà stoppé le déploiement de ses mises à jour. De nombreux utilisateurs sont tout de même victimes de ce bug.

Voici les KB en question. Nous retrouvons des cumuls mensuels ( monthly rollup) et des mises à jour de sécurité.

  • KB4493472 pour Windows 7 ( monthly rollup)
  • KB4493448 pour Windows 7 April 2019 (security update)
  • KB4493467 pour Windows 8.1 April 2019 ( monthly rollup)
  • KB4493446 pour Windows 8.1 April 2019 (security update)

Avast a indiqué que les solutions Avast for Business, Avast CloudCare et AVG Business Edition sont concernés par ce problèmes. Le 12 avril, l’éditeur a publié de petites mises à jour pour résoudre la situation.

Windows, Avast et KB4493472

Concrètement cela signifie que si vous installez les dernières mises à jour d’Avast, tout devrait fonctionner correctement. Votre PC devrait normalement démarrer  comme avant.  Par contre la question est de savoir comment installer ces updates si le PC ne démarre plus ?

Selon Avast, vous devez seulement démarrer votre ordinateur et le laisser en veille environ 15 minutes. Même s’il ne démarre pas, le programme de mise à jour d’urgence d’Avast doit s’exécuter en arrière-plan et recevoir les dernières mises à jour. Ce délai de 15 minutes est normalement suffisant pour que le processus se termine avec succès. Une autre solution est de redémarrer en mode sans échec ppour supprimer la mise à jour défaillante.

Mises à jour Windows KB4493472 et KB4493446, comment résoudre les problèmes ?

Cette astuce est nécessaire dans le cas où le système repose sur un serveur proxy configuré au travers de l’antivirus et non de Windows.  La première solution ne marche pas car le logiciel de sécurité ne pourra pas se connecter au serveur pour récupérer la mise à jour.