Windows 7 et l’ESU, pour profiter de la deuxième année il faut payer la première

Spread the love
  • Yum

Windows 7 a été officiellement abandonné en janvier dernier. Depuis les ordinateurs sous cet environnement ne sont plus la cible de mises à jour de sécurité.

Microsoft a stoppé la maintenance de Windows 7 en début d’année. Ce système d’exploitation est désormais livré à lui-même. En clair le géant ne propose plus de correctif. Si des vulnérabilités sont découvertes elles ne seront pas corrigées.

Il existe cependant une solution pour les entreprises. Le géant est à l’origine d’un programme nommé Extended Security Update (ESU) permettant de maintenir la maintenance de Windows 7 durant trois ans. Ce service n’est pas gratuit et le prix de l’abandonnement par PC et chaque année de plus en plus cher.

Windows 7 se prépare doucement à entrer dans sa deuxième année de mises à jour « prolongées ». A ce sujet Microsoft annonce

“Si votre organisation n’a pas été en mesure de mettre à jour ses périphériques vers une version de Windows actuellement prise en charge avant le 12 janvier 2021, l’ESU peut fournir des mises à jour de sécurité à ces appareils jusqu’au 11 janvier 2022.

Ceci aide à protéger ces appareils pendant que vous réalisez vos projets de mise à niveau Windows et Windows Server.  De nombreuses organisations ont fait la transition vers la dernière version de Windows 10 ou de Windows Server. Ceux qui ont déployé Windows 10 bénéficient d’une protection solide contre les menaces […]”

Windows 7 est encore lucratif pour Microsoft

En théorie, l’ESU est censé donner du temps aux entreprises pour passer à une version de Windows prise en charge. Cette migration a débuté depuis le mois de janvier 2020 cependant Windows 7 est encore très présent dans le paysage informatique. Il n’est pas simple de changer de système d’exploitation surtout dans un environnement professionnel.

Il est intéressant de noter qu’il n’est pas possible de souscrire à la deuxième année du programme ESU s’en s’être acquitté du montant de l’abonnement de la première année. Le géant explique

“Si votre organisation n’a pas acheté la première année de couverture ESU, vous devrez acheter à la fois l’année 1 et l’année 2 pour chaque appareil Windows 7 ou Windows Server applicables avant d’installer et d’activer les clés MAK de l’année 2 pour recevoir des mises à jour.”

Cette stratégie s’applique à Windows 7 Service Pack 1, Windows 7 Professional pour les systèmes embarqué, Windows Server 2008 R2 SP1 / SP2 et Windows Server 2008 R2 SP1 / SP2 pour les systèmes embarqués.

Leave a Reply

%d bloggers like this: