Selon le Wall Street Journal, WeWork aurait décidé d’avancer son introduction en bourse à septembre. La start-up spécialisée dans les espaces de coworking aurait approché des banques afin d’obtenir un prêt de plus de plus de 6 milliards de dollars en vue de réduire la taille de sa prochaine émission d’actions. L’entrée en bourse de WeWork pourrait être la deuxième plus importante cette année pour le secteur Tech après celle d’Uber en mai.

A date, WeWork a déjà levé plus de 8 milliards de dollars depuis sa création et sa valorisation est estimée à 47 milliards de dollars. Mais pour autant, il n’est pas certain que l’entrée sur le marché permette d’atteindre ce montant. Car, malgré une croissance soutenue, l’entreprise perd encore énormément d’argent (1,9 milliard de dollars en 2018 pour 1,8 milliard de chiffre d’affaires). En mars, WeWork a annoncé une réduction de 3% de ses effectifs sur un total de 10 000 employés. (Eureka Presse)