watchOS 8 : les apps de sport pourraient bien profiter d’AssistiveTouch

Spread the love
  • Yum

Contrôler une app Apple Watch par des mouvements de la main, sans toucher l’écran, fera partie des nouvelles fonctions d’accessibilité de watchOS 8. Apple en avait fait la démonstration en mai dernier et un développeur a commencé à en évaluer le potentiel en dehors du cadre de l’accessibilité, dans le cas particulier d’une app de sport.

Ces fonctions d’AssistiveTouch pour l’Apple Watch permettent de manipuler des boutons dans l’interface, de se déplacer dans les écrans, de simuler une pression sur la couronne digitale ou même de déplacer un petit pointeur à l’écran (voir les vidéos d’Apple). Elles se repose sur quelques gestes que les capteurs de la montre détecte : lorsqu’on pince un doigt (une ou deux fois), lorsqu’on referme son poing rapidement (une ou deux fois) et lorsqu’on fait bouger doucement son poignet.

Tout à gauche les gestes reconnus (pinch pour pincer, clench pour serrer le poing), au centre et à droite les actions à leur affecter

Ces opérations, qui n’impliquent pas de toucher l’écran pour lancer des actions ou pour changer d’écran, peuvent être pertinentes avec des apps de sport, observe the5krunner parce qu’il n’est pas toujours pratique, ou prudent, de manipuler sa montre pendant l’exercice. Et puis il y a les cas où l’écran ne répond pas parce qu’il est trempé.

Le développeur de l’app iSmoothRun a essayé de l’adapter à AssistiveTouch, avec un bilan prometteur mais encore mitigé. L’app peut être contrôlée et parcourue comme promis, à part de rares occasions il n’est pas nécessaire de toucher l’écran. Il n’est pas parvenu à tout faire mais tout cela est encore en bêta.

Le problème tient plutôt dans l’absence de certains gestes et dans la nécessaire adaptation des apps à ces nouvelles méthodes de contrôle. Un bon exemple est celui de l’app Exercice d’Apple dans laquelle on peut diviser son exercices en segments (par exemple pour marquer un tour de piste) par un double tap sur l’écran. Seulement, cette action n’est pas prévue dans AssistiveTouch qui ne propose qu’un seul tap.

Le développeur cite également l’impossibilité de distinguer des pincements entre des doigts différents pour leur attribuer au moins deux actions séparées. Il aimerait également qu’un développeur puisse créer un profil de gestes/actions pour son app plutôt que de dépendre de réglages qui s’appliquent au système et à toutes les apps sans distinction.

Le principe d’AssistiveTouch appliqué à l’Apple Watch est néanmoins intéressant, au-delà du cadre de l’accessibilité, et il y a lieu de peut-être repenser et simplifier encore l’interface de certaines apps pour en tirer tout le profit.

Leave a Reply

%d bloggers like this: