Washington: l’un des deux policiers heurtés par la voiture près du Capitole est mort – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Le suspect est mort selon plusieurs médias américains alors que la police du Capitole a indiqué que l’attaque ne paraissait pas liée à un acte terroriste.

Un policier est mort et un autre a été blessé devant le Capitole à Washington lorsqu’un suspect leur a foncé dessus en voiture, avant de brandir un couteau et d’être tué, moins de trois mois après l’assaut meurtrier du siège du Congrès américain.

L’attaque ne paraît pas liée au “terrorisme”, a précisé la police.

Les élus du Congrès sont en vacances parlementaires cette semaine mais certains membres de leurs équipes, des employés du Congrès et des journalistes étaient présents.

Des barrières de protection retirées récemment

Boucliers à la main, des militaires de la Garde nationale ont rapidement pris position vendredi autour de l’imposant bâtiment blanc et près de barrages de police qui bloquaient la route. Ils avaient été déployés à Washington après l’assaut de janvier.

Sur une grande avenue toute proche, le véhicule bleu de l’assaillant est resté embouti contre une barrière pendant plusieurs heures, avant d’être déplacé.

“Le suspect a percuté deux de nos agents avec sa voiture”, puis a heurté une barrière, a expliqué la cheffe de la police du Capitole à Washington, Yogananda Pittman. “A ce moment-là, le suspect est sorti du véhicule avec un couteau à la main” et “a commencé à s’avancer vers les agents”, qui lui ont “tiré” dessus. Il est décédé vers 13h30.

Dans l’après-midi, les forces de l’ordre ont levé l’alerte tout en maintenant un cordon de sécurité autour des lieux “du crime”. “L’enquête se poursuit”, a précisé la police.

Joe Biden “dévasté”

Le président américain Joe Biden a réagi dans la soirée à travers un communiqué, ordonnant la mise en berne des drapeaux de la Maison Blanche. “Jill et moi sommes dévastés en apprenant la violente attaque à un poste de contrôle de sécurité au Capitole des Etats-Unis”, a-t-il déclaré.

“Nous savons à quel point les temps sont durs pour le Capitole, pour tous ceux qui y travaillent et ceux qui le protègent”, a déploré le président.

Hugues Garnier avec AFP Journaliste BFMTV

Leave a Reply

%d bloggers like this: