Warzone Companion : cet outil anti-triche qui bouleverse le matchmaking

Spread the love
  • Yum

Comme sur la plupart des jeux en ligne, le battle royale Call of Duty : Warzone doit faire face à de nombreux tricheurs. Mais alors que des solutions existent désormais pour tenter d’évincer ces cheaters, voici que ces solutions posent à leur tour problème, et notamment une.

Call of Duty : Warzone a banni 20 000 cheaters, dont un streamer

Dmitry Shmyko est un développeur qui a déployé Warzone Companion, un outil qui de base sert à repérer les cheaters en se focalisant sur le ratio morts / tués, ainsi que sur d’autres statistiques suspectes que l’on aperçoit lorsqu’un programme de triche est utilisé.

Un service anti-triche utilisé de façon malveillante.

Malheureusement, l’utilisation de Warzone Companion a rapidement basculé dans de l’abus et plus du tout ce pour quoi elle a été conçue. Cet outil qui utilise principalement les ratios élevés pour tenter de distinguer un tricheur et vient donc perturber le matchmaking de Warzone. C’est en tout cas ce qu’ont relevé de nombreux joueurs.

En effet, certains utilisent l’application pour éviter de tomber avec des joueurs trop fort, malgré que leur niveau devrait leur permettre. Rapidement, après les premières critiques négatives, Warzone Companion a déployé une mise à jour qui devrait empêcher tout débordement en continuant de lutter contre les cheaters.

Quoiqu’il en soit ce cas de figure montre parfaitement ce que vivent au quotidien les joueurs Warzone, et surtout que la communauté ne peut pas faire grand chose pour s’y opposer sans l’intervention d’Activision.

La franchise Call of Duty est confrontée depuis de nombreuses années aux tricheurs, et malgré les efforts mis en place, la situation est toujours aussi compliquée. La meilleure solution reste de signaler le moindre comportement suspect pour que le joueur en question soit pénalisé, voire banni.

Leave a Reply

%d bloggers like this: