Vrai ou fake : comment expliquer la forte propagation du variant Delta au Royaume-Uni ? – Franceinfo

Spread the love
  • Yum

Publié

Durée de la vidéo : 2 min.

La forte propagation du variant Delta inquiète particulièrement au Royaume-Uni. En France, ce variant pourrait aussi devenir majoritaire, selon le président du Conseil scientifique.
France Info

Article rédigé par

France Télévisions

La forte propagation du variant Delta inquiète particulièrement au Royaume-Uni. En France, ce variant pourrait aussi devenir majoritaire, selon le président du Conseil scientifique. 

En Grande-Bretagne, le variant indien du Covid-19, dit variant Delta, inquiète particulièrement. Même si le nombre de cas est bien inférieur aux vagues précédentes, ce variant représente désormais la quasi-totalité des contaminations. Alors, comment s’est-il propagé, outre-Manche ? Premièrement, il a été importé d’Inde, et la communauté indienne est importante en Angleterre. Ensuite, il est 60% plus contagieux que le variant britannique.

Enfin, s’il a pu se diffuser autant, c’est en partie à cause de la stratégie vaccinale britannique. Le pays a majoritairement utilisé le vaccin AstraZeneca, dont les doses sont beaucoup plus espacées dans le temps que pour les autres vaccins. Il fallait en effet attendre trois mois entre les deux injections. “Le Royaume-Uni avait fait le choix d’espacer au maximum les doses pour pouvoir donner le plus de premières doses possibles. Évidemment, le variant a pu se développer puisque la majorité des gens n’avaient reçu qu’une seule dose”, explique Jonathan Roux, épidémiologiste à l’EHESP. Effectivement, c’est uniquement après la deuxième dose que la protection apportée par le vaccin est maximale. 


Actuellement, ce variant représente entre 2% et 4% des contaminations en France. Peut-il, comme en Grande-Bretagne, devenir majoritaire sur notre territoire ? Pour le président du Conseil scientifique, le professeur Jean-François Delfraissy, cela ne fait aucun doute : “Nous aurons la même chose, affirmait-il le 8 juin dernier sur le plateau du 20 Heures de France 2. Le variant indien va rapidement, probablement au cours de l’été, apparaître de façon plus importante, puis remplacer probablement le variant dit anglais ou Alpha.” Mais d’ici la fin de l’été, la moitié de la population française devrait être entièrement vaccinée. 

Leave a Reply

%d bloggers like this: