Vous souhaitez donner votre ordinateur personnel ? Voici comment le faire en toute sécurité

Spread the love
  • Yum

Vous souhaitez donner votre ordinateur personnel ? Voici comment le faire en toute sécurité

De nombreuses associations caritatives encouragent les particuliers et les entreprises à faire don de leurs vieux ordinateurs portables, tablettes et autres appareils électroniques. Si beaucoup passent le pas pour soutenir de bonnes causes, il est parfois difficile de s’assurer que les appareils sont en assez bon état pour être remis entre des mains inconnues. Le gendarme britannique de la cybersécurité, le NCSC, vient de publier des conseils pour procéder de manière efficace à l’effacement des données des appareils, afin qu’ils puissent être transmis de la manière la plus sûre possible.

Tout d’abord, les donateurs doivent être encouragés à effacer toutes les données contenues dans l’ordinateur portable ou la tablette avant de les donner à une association caritative, faute de quoi leurs données personnelles, comme leurs noms d’utilisateur et mots de passe, pourraient être accessibles à d’autres personnes.

Le NCSC note que les utilisateurs sont encouragés à le faire eux-mêmes, afin qu’ils aient le plus de contrôle possible sur leurs données, et notamment sur la sauvegarde de toute information ou de tout fichier qu’ils souhaiteraient conserver avant effacement de l’appareil.

publicité

Réinitialiser pour mieux durer

Deuxièmement, les organisations caritatives qui reçoivent des dons d’ordinateurs portables et autres doivent effacer les données sur les appareils donnés – même si l’utilisateur affirme qu’il a déjà supprimé ses données. En effectuant une réinitialisation de ce type, l’ordinateur portable redeviendra comme s’il était utilisé pour la première fois, ce qui permettra au nouvel utilisateur de le configurer à sa guise.

La réinitialisation d’un ordinateur personnel permet d’éviter que des informations précieusement stockées sur l’appareil ne soient partagées, et d’empêcher la plupart des logiciels malveillants qui auraient pu être installés sur l’ordinateur portable de compromettre le nouvel utilisateur.

Le NCSC recommande également aux associations qui fournissent des ordinateurs portables aux étudiants d’être sélectives quant aux appareils choisis : il faut éviter les systèmes d’exploitation qui ne sont plus pris en charge par les fabricants. En effet, ces derniers ne reçoivent plus de mises à jour de sécurité, laissant les utilisateurs sans protection contre de nouvelles vulnérabilités, des malwares et autres cyberattaques. Enfin, il est recommandé de recycler les appareils qui ne peuvent pas être donnés parce qu’ils ne sont plus pris en charge.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: