Vous ne pourrez pas utiliser l’AirTag pour espionner votre conjoint

Spread the love
  • Yum

Après avoir fait attendre ses fans plusieurs mois, Apple a finalement levé le voile sur l’AirTag lors de l’événement Spring Loaded, il y a quelques jours. Comme l’avaient évoqué les rumeurs, l’AirTag fonctionne exactement comme les balises de l’entreprise Tile.

En substance, lorsque l’AirTag (que vous avez attaché à un objet) est à portée du Bluetooth de votre smartphone, vous pouvez utiliser ce signal pour retrouver la balise. Mais lorsque la balise n’est pas à la portée du Bluetooth de votre iPhone, c’est le réseau Find My d’Apple qui vous permet d’avoir la localisation de l’AirTag (et non un GPS).

Mais Apple est clair : l’AirTag a été conçu pour pister des objets perdus, mais pas pour géolocaliser des personnes. Et afin de s’assurer que vous ne détournerez pas ce produit pour espionner votre conjoint, Apple a prévu quelque chose.

Dans son communiqué de presse, la firme de Cupertino indique : « l’AirTag intègre des fonctionnalités qui découragent de manière proactive le suivi indésirable, ce qui constitue une première dans l’industrie. Les identifiants Bluetooth transmis par l’AirTag sont permutés régulièrement pour empêcher le suivi indésirable de l’emplacement. Les appareils iOS peuvent également détecter un AirTag qui n’est pas avec son propriétaire, et vous informer au bout d’un certain temps qu’un AirTag inconnu vous accompagne dans vos déplacements. »

Et si vous n’avez pas d’iPhone, vous saurez quand même qu’un AirTag vous suit puisque lorsque le produit n’est pas avec son propriétaire pendant un certain temps, il émet un son pour attirer votre attention. Notons également que si vous trouvez un objet avec un AirTag attaché à celui-ci, et que vous n’avez pas d’iPhone, vous pouvez quand même contacter son propriétaire en utilisant le module NFC d’un smartphone Android.

Leave a Reply

%d bloggers like this: