Vos sportifs préférés désertent les réseaux sociaux ce weekend

Spread the love
  • Yum

Ne soyez pas surpris en ouvrant Instagram, Facebook ou Twitter, si de multiples publications de joueurs de football, rugby et différentes équipes et organismes ont inondé votre fil d’actualité. Pendant trois jours, ils ne publieront plus rien.

Depuis ce vendredi 30 avril à 16 heures, et jusqu’à mardi prochain, de nombreuses personnalités publiques du monde du sport ont lancé un boycott des réseaux sociaux pour lutter contre les abus haineux et discriminatoires sur les plateformes. La plupart sont anglais, mais la portée de leur audience leur permettra de faire du bruit à l’international.

Hausse de 350 % des messages haineux pour les joueurs de Manchester United

Parmi les participants, on peut compter la ligue anglaise de football et ses différents clubs de Premier League. Raheem Sterling, de Manchester City, a partagé sur son Twitter un message informant sa communauté. La revendication se veut générale contre l’ensemble des abus sur les réseaux sociaux, mais certaines équipes et joueurs se sont surtout concentrés sur les abus envers les joueurs directement.

Selon une étude de Manchester United, entre septembre 2019 et février 2021, les joueurs du club ont vu une hausse significative de 350 % du nombre de messages haineux. 86 % seraient de nature raciste, tandis que 8 % seraient homophobes.

Le boycott pointe du doigt le manque encore présent de modération des algorithmes des réseaux sociaux. « J’espère vraiment que les principales plateformes en font une priorité. […] C’est déjà un problème dans la société, faisons en sorte de l’écarter d’Internet également », disait le milieu de terrain Kalvin Phillips.

« Par solidarité avec la communauté des footballeurs, je m’abstiendrai sur mes réseaux sociaux ce week-end. Il n’y a pas de place dans notre société pour toute forme d’abus, en ligne ou non, et depuis trop longtemps, il est facile pour un petit nombre de personnes d’afficher de la haine derrière leur écran » réagissait également le champion du monde de Formule 1 Lewis Hamilton.

Il y a deux ans, une campagne similaire avait eu lieu pendant 24 heures. La même protestation, sous le hashtag #Enough (« Assez »), que les joueurs et les équipes en déplore le manque d’amélioration depuis. Andros Townsend a déclaré sur la chaîne de BBC Sport que le boycott servira d’avertissement, et qu’en cas d’absence de renforcement des réglementations des plateformes « une panne de courant illimitée » sera déclarée.

Leave a Reply

%d bloggers like this: