VIDÉO. Rentrée scolaire : voici le nouveau protocole sanitaire dans les écoles, collèges et lycées – actu.fr

Spread the love
  • Yum
Six syndicats de professeurs demandent plus de moyens au ministre Blanquer pour faire respecter le nouveau protocole sanitaire dans les écoles.
Six syndicats de professeurs demandent plus de moyens au ministre Blanquer pour faire respecter le nouveau protocole sanitaire dans les écoles. (©Julien Bouteiller/Lille actu)

Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer en avait dévoilé les contours fin juillet. Un mois après, on sait enfin à quoi ressemblera le nouveau protocole sanitaire dans les établissements scolaires français.

Niveaux d’alerte, présence en classe, pass sanitaire, campagne de vaccination… Le ministre a détaillé dimanche 22 août 2021 dans les colonnes du JDD les nouvelles mesures qui s’appliqueront dès la rentrée, jeudi 2 septembre 2021, dans toutes les écoles, les collèges et les lycées. Voici ce qu’elles prévoient.

Pas de pass sanitaire mais la possibilité de se faire vacciner

Pour les 12 millions d’élèves qui s’apprêtent à retrouver le chemin de l’école, le controversé pass sanitaire, en vigueur depuis un mois, ne sera pas obligatoire, y compris pour les enseignants. En revanche, une campagne de vaccination débutera dès la rentrée pour les élèves de plus de 12 ans qui le souhaitent, ainsi que pour leurs professeurs, a indiqué le ministre de l’Éducation.

Concrètement, et « selon les situations », « soit des équipes mobiles viendront vacciner dans les établissements, soit nous organiserons le déplacement des élèves volontaires, en lien avec les services de santé, vers les centres de vaccination », a t-il détaillé.

La vaccination en chiffres

Au 22 août, environ 55 % des 12-17 ans ont déjà reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19.
Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 47 484 044 personnes ont reçu au moins une injection (soit 70,4% de la population totale) et 41 281 899 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 61,2% de la population totale).

La campagne de dépistage continuera elle aussi à la rentrée, avec des distributions de tests salivaires dans les écoles primaires et d’autotests pour les collégiens, lycéens et les personnels, en cas d’apparition de cas confirmés ou dans le cas d’une circulation particulièrement active du virus dans la région.

À lire aussi

Quatre niveaux d’alerte

Vaccinés ou non, tous les élèves seront donc accueillis dans les établissements scolaires. Toutefois, ces derniers seront soumis à quatre niveaux d’alerte, de 1 à 4, en fonction de la situation épidémique de la région (les indicateurs étant fournis par Santé publique France, ndlr.).

Ainsi, « le passage d’un niveau du protocole à un autre pourra être déclenché au niveau départemental, académique, régional ou national afin de garantir une réponse rapide, adaptée et proportionnée », précise le site du ministère.

Dans les faits, cela se présentera de cette façon :

  • Niveau 1 / niveau vert : la situation est sous contrôle

Accueil des élèves : tous les cours (écoles, collèges et lycées) sont assurés en présentiel.
Port du masque : il reste obligatoire en intérieur pour les personnels et les élèves à compter du collège ; à l’extérieur, les règles seront les mêmes que celles pour la population générale.
Rassemblements : les rassemblements sont autorisés, exceptés les plus importants qui doivent être limités.
Activités : les activités physiques et sportives sont autorisées en intérieur et en extérieur.

  • Niveau 2 / niveau jaune : on renforce la surveillance

Accueil des élèves : tous les cours sont assurés en présentiel.
Port du masque : il est obligatoire en intérieur pour les personnels et les élèves à compter de l’école élémentaire ; à l’extérieur, mêmes règles que celles pour la population générale.
Rassemblements : la limitation du brassage entre élèves de groupes différents (classe, groupes de classes ou niveau) est obligatoire. 
Activités : les activités physiques et sportives sont autorisées en intérieur et en extérieur. En intérieur, les sports de contact sont interdits et la règle de la distanciation doit être respectée.

À noter qu’à la rentrée, c’est ce niveau 2 du protocole sanitaire qui sera appliqué dans tous les établissements, a indiqué Jean-Michel Blanquer.

  • Niveau 3 / niveau orange : on durcit les mesures

Accueil des élèves : les cours sont assurés en présentiel en école primaire et au collège. En revanche, une hybridation est possible au lycée, selon le contexte local.
Port du masque : il est obligatoire en intérieur et en extérieur pour les personnels et les élèves à compter de l’école élémentaire.
Rassemblements : la limitation du brassage par niveau est obligatoire, ainsi que par classe pendant la restauration dans le premier degré.
Activités : seules les activités de basse intensité compatible avec le port du masque sont autorisées en intérieur et en extérieur. 

  • Niveau 4 / niveau rouge : vers le retour de l’école à la maison

Accueil des élèves : les cours sont assurés en présentiel en école primaire. Une hybridation est possible pour les élèves de 4e et 3e avec une jauge à 50%. Idem au lycée.
Port du masque : il est obligatoire en intérieur et en extérieur pour les personnels et les élèves à compter de l’école élémentaire.
Rassemblements : la limitation du brassage par niveau est obligatoire, ainsi que par classe pendant la restauration dans le premier degré.
Activités : les activités sont autorisées uniquement en extérieur et dans les respect d’une distanciation de 2 mètres.

Enfin, pour tous les niveaux, la fermeture d’une classe s’applique dès le premier cas de contamination, pour une durée de sept jours. Dans ce cas, c’est l’enseignement à distance qui est privilégié.

Le protocole sanitaire en vigueur pour la rentrée scolaire 2021/2022.
Le protocole sanitaire en vigueur pour la rentrée scolaire 2021/2022. (©Ministère de l’Éducation nationale)

À lire aussi

Et toujours les gestes barrière

Outre le port du masque, la limitation du brassage des élèves et la distanciation, d’autres mesures continueront de s’appliquer dans l’enceinte des établissements, dont le lavage des mains (avec de l’eau et du savon ou une solution hydroalcoolique) « à l’arrivée dans l’école ou l’établissement ; avant et après chaque repas ; avant et après les récréations ; après être allé aux toilettes ; le soir avant de rentrer chez soi ou dès l’arrivée au domicile », selon les recommandations du ministère de l’Éducation nationale.

De même que les locaux doivent être fréquemment aérés, à raison d’ »au moins 15 minutes le matin avant l’arrivée des élèves, pendant chaque récréation, pendant les intercours, au moment du déjeuner et pendant le nettoyage des locaux ». Une aération de 5 minutes minimum doit également être opérée toutes les heures. 

Enfin, les locaux et équipements doivent être nettoyés et désinfectés « au minimum une fois par jour » dans le cas d’un protocole de niveau 1. Pour les protocoles de niveaux 2 à 4, un nettoyage régulier doit être appliqué.

Un protocole qui ne fait pas l’unanimité

Ces nouvelles mesures ne semblent pas avoir conquis certains syndicats d’enseignants, à l’image du Syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC, affilié à la FSU (SNUipp-FSU).

Dans un tweet publié dimanche, sa porte-parole, Guislaine David, déplore ainsi un protocole « plus léger qu’en juin dernier notamment au niveau de la restauration scolaire », où le brassage des classes y est encore « possible » et « alors que le taux d’incidence est plus élevé chez les élèves à cause du variant Delta ».

Contacté par nos soins, le syndicat a déclaré qu’il tiendrait demain, mardi 24 août 2021, une conférence de presse à ce sujet.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply

%d bloggers like this: