VIDÉO – Positif au Covid-19, Trump hospitalisé : “Je vais bien, je pense, je vous aime !” – LCI

Spread the love
  • Yum
International

MALADE – Donald Trump a été hospitalisé “par précaution” selon lui, à la suite de son test positif au Covid-19. Dans une vidéo publiée sur Twitter, le Président a assuré à ses électeurs et soutiens qu’il pensait “aller très bien”.

Une hospitalisation “au cas où” pour Donald Trump. Testé positif au Covid-19, le président américain a été admis vendredi soir dans un hôpital militaire. Peu avant son départ, il a voulu rassurer sur son état de santé dans un message vidéo posté sur Twitter. “Je veux remercier tout le monde pour l’incroyable soutien (…). Je pense que je vais très bien, mais nous allons nous assurer que les choses se passent bien”, a-t-il déclaré depuis la Maison Blanche, droit comme un i. Selon ses mots, la première dame, également positive au Covid-19, se porterait également “bien”.

Hospitalisé “dans un souci d’extrême prudence”

Il a ensuite quitté les lieux sans un mot – en portant en masque  –  et sur ses jambes pour rejoindre en hélicoptère l’hôpital Walter Reed, dans la banlieue de Washington. Dans la foulée, le président américain a posté une vidéo dans lequel il “remerci[e] tout le monde pour l’incroyable soutien (…). Je pense que je vais très bien, mais nous allons nous assurer que les choses se passent bien”, a-t-il déclaré dans un message vidéo publié sur Twitter peu après son départ. Plus tard dans la nuit de vendredi à samedi, un autre tweet est venu compléter son discours : “Je vais bien, je pense ! Merci à tous. AMOUR !!!”.

Selon sa porte-parole, Kayleigh McEnany, cette hospitalisation devrait durer “quelques jours”. Elle a été décidée “dans un souci d’extrême prudence” et sur recommandation d’experts médicaux. Le président “n’a pas besoin d’un supplément d’oxygène”, a-t-elle ajouté, et continuera d’ailleurs de travailler “depuis les bureaux présidentiels” de l’hôpital Walter Reed. Les responsables de la Maison Blanche, tout en évoquant des “symptômes légers” – fièvre, toux – se sont voulus rassurants sur son “rétablissement rapide”, martelant qu’il restait bien aux commandes du pays. 

Donald Trump cobaye du cocktail Regeneron

Toute l’info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Kayleigh McEnany a ajouté plus tard par voie de communiqué qu’après consultation avec des spécialistes, Donald Trump recevait l’antiviral remdesivir. Les médecins lui ont par ailleurs injecté une dose de “Regeneron”, cocktail expérimental d’anticorps de synthèse, développé par la société éponyme. Une autorisation spéciale a été demandée au PDG de la société pour s’assurer que le traitement pouvait être administré au Président malgré qu’il n’ait pas encore été approuvé par les Autorités sanitaires américaines.

Des experts ont souligné le danger d’injecter dans l’organisme de l’homme le plus puissant du monde un médicament certes prometteur mais encore si peu testé, en raison des possibles effets secondaires. L’inquiétude gagne donc le camp républicain à un mois de l’élection présidentielle face au démocrate Joe Biden, qui est immédiatement reparti en campagne pendant que celle de Donald Trump, s’arrête nette. 

Sur le même sujet

Et aussi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *