Vidéo : La plateforme OnlyFans veut interdire les contenus « sexuellement explicites »

Spread the love
  • Yum

Vidéo : La plateforme OnlyFans veut interdire les contenus « sexuellement explicites »

La plateforme OnlyFans – connue notamment pour les photos et vidéos érotiques et pornographiques publiées par des créateurs contre rémunération – continue son travail de sape pour se refaire une virginité auprès du grand public… et des investisseurs. Après quelques mois de valse-hésitation, la direction du site, basée au Royaume-Uni, a décidé de passer à l’action, en annonçant ce jeudi sa décision de bannir « tout contenu sexuellement explicite » à partir du mois d’octobre prochain.

Cette interdiction, qui entrera en vigueur le 1er octobre, fait suite à des demandes de partenaires bancaires et d’entreprises qui gèrent des transactions financières, explique la direction de la plateforme, qui accueille nombre de travailleuses et travailleurs du sexe. « Afin d’assurer notre fonctionnement dans la durée et de continuer à héberger une communauté inclusive de créateurs et de fans, nous devons faire évoluer nos règlements », a indiqué l’entreprise, en précisant que « ces changements sont nécessaires pour nous conformer aux requêtes de nos partenaires financiers et services de paiement en ligne ».

Reste que si la plateforme britannique revendique aujourd’hui d’être rentable, elle le doit en grande partie au secteur du divertissement pour adulte, un grand nombre de ses créateurs de contenus se faisant rémunérer par leurs “fans” pour diffuser des images dénudées – voire carrément pornographiques. De quoi faire fuir bon nombre d’annonceurs, soucieux de ne pas voir leur image de marque entachée par cette “mauvaise” réputation. D’où l’idée de lancer un nouveau tour de table pour atteindre une valorisation de plus d’un milliard de dollars, pour se donner ainsi les moyens de diversifier son public et d’attirer davantage d’annonceurs.

publicité

Plus de précisions dans les semaines à venir

Bien que des célébrités comme la rappeuse Cardi B ou le boxeur Floyd Mayweather y diffusent également des contenus plus “grand public”, cela ne suffit pas pour changer l’image d’une plateforme souvent vue comme exclusivement dédié au visionnage de contenus érotiques ou pornographiques. De quoi pousser la direction de la plateforme à sortir le grand jeu pour attirer des créateurs de contenus aux genres plus diversifiés – à l’image de musiciens, de coachs sportifs ou de cuisiniers.

Comme le rapportait récemment l’agence Bloomberg, la direction de la plateforme serait actuellement en pourparlers avec des partenaires à l’identité tenue secrète pour lever de nouveaux fonds, après avoir enregistré des revenus de plus de 280 millions de livres sterling en 2020, en ponctionnant des commissions de l’ordre de 20 % sur les contenus diffusés – les 80 % restants allant directement dans les poches des créateurs. Rappelons que la plateforme revendique aujourd’hui plus de 120 millions d’utilisateurs payants à environ 1,25 million de comptes, dont l’abonnement mensuel varie de 4,99 à 49,99 dollars.

A noter que la direction d’OnlyFans précise tout de même que les créateurs pourront toujours mettre en ligne de la nudité s’ils se conforment aux nouvelles règles du site. Celles-ci seront précisées dans les prochaines semaines, promet la plateforme.

Leave a Reply

%d bloggers like this: