VIDÉO – Iran : les images de la marée humaine rassemblée à Téhéran en hommage au général Soleimani | LCI – LCI

Spread the love
  • Yum








VIDÉO – Iran : les images de la marée humaine rassemblée à Téhéran en hommage au général Soleimani | LCI

































International

Toute L’info sur

Guerre des nerfs entre l’Iran et les Etats-Unis

Tandis que la tension ne retombe pas entre les USA et l’Iran, le pays est le théâtre lundi d’une manifestation monstre d’Iraniens venus rendre hommage à Qassem Soleimani, général tué lors d’une attaque de drones le week-end dernier en Irak.

Une foule immense, “jamais vue depuis 1979”, selon l’envoyé spécial de TF1, Michel Scott, a déferlé dans les rues de Téhéran, ce lundi 6 janvier pour rendre hommage à celui qu’elle considère souvent comme “le protecteur de la nation”, Qassem Soleimani, tué lors d’une frappe de drone américain, le week-end dernier en Irak. Cette manifestation “monstre” mêlait de la tristesse, de l’indignation mais aussi de la colère, contre l’Amérique. Une unité retrouvée après des mois de contestations. 

Voir aussi

Des slogans anti-américains entendus dans la manifestation

L’ayatollah Ali Khamenei, guide suprême d’Iran, a prononcé une courte prière en arabe devant les cercueils contenant les dépouille du général Soleimani, de l’Irakien Abou Mehdi al-Mouhandis, numéro deux du Hachd al-Chaabi (paramilitaires irakiens pro-Iran), et de quatre autres Iraniens. Le guide et les autres dignitaires présents, comme le président Hassan Rohani, le chef du Parlement Ali Larijani, et Hossein Salami, chef des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique iranienne, ont quitté les lieux avant que les cercueils des “martyrs” ne commencent à se frayer un passage parmi la foule.

Si l’heure était principalement au recueillement, à la prière et à la tristesse, comme le souligne Michel Scott, des slogans anti-américains ont néanmoins fusé lors de ce rassemblement : “Mort à l’Amérique” pouvait-on entendre dans les rues, de la part de certains manifestants qui réclament vengeance. Malgré les menaces américaines, que la population ne semble guère craindre, l’Iran a juré de se “venger” de façon “sévère”, la mort de Soleimani et la population est dans l’attente d’une probable guerre “imminente” avec les USA. 

Voir aussi

La crainte d’une guerre au centre des préoccupations

Alors que la crainte d’une guerre entre les Etats-Unis et l’Iran ne cesse de monter, les ambassadeurs des pays de l’Otan se réunissent lundi pour discuter de la crise entre l’Iran et les Etats-Unis. Les appels à la “désescalade” et à la  “retenue” émanant de nombreuses capitales dans le monde se multiplient, mais ni d’un côté, ni de l’autre, la tension ne semble véritablement redescendre. Le président américain Donald Trump ne fait rien pour apaiser les inquiétudes. Si l’Iran fait “quoi que ce soit, il y aura des représailles majeures”, a-t-il lancé dimanche.

Trump a également évoqué la possibilité d’imposer des sanctions “très fortes” à l’encontre de Bagdad après le vote ce dimanche, par le Parlement irakien d’une résolution demandant le départ des troupes américaines d’Irak. L’Iran a salué cette décision et a promis une “riposte militaire”, une “dure vengeance” qui frappera “au bon endroit et au bon moment”.   

Sur le même sujet

Et aussi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *