Vidéo : Facebook décide d’interdire le déni de l’Holocauste

Spread the love
  • Yum

Vidéo : Facebook décide d'interdire le déni de l'Holocauste

Les utilisateurs de Facebook qui nient l’un des épisodes les plus horribles de l’histoire de l’humanité verront désormais leur contenu interdit en vertu d’un changement de politique annoncé par Facebook lundi. “Notre décision est soutenue par la montée bien documentée de l’antisémitisme dans le monde et le niveau alarmant d’ignorance sur l’Holocauste, en particulier chez les jeunes”, a déclaré la société dans un article de blog.

“Selon une enquête récente menée auprès d’adultes américains âgés de 18 à 39 ans, près d’un quart d’entre eux ont déclaré qu’ils croyaient que l’Holocauste était un mythe, ou qu’il avait été exagéré”. Facebook a déclaré qu’il redirigerait tout utilisateur cherchant des informations sur l’Holocauste, y compris sa négation, vers “des informations crédibles hors de Facebook”

La question de savoir si Facebook permet de discuter du négationnisme sur sa plateforme est un débat de longue date. En 2018, le PDG Mark Zuckerberg a déclarait à Recode qu’il trouvait la négation de l’Holocauste profondément offensant, mais que Facebook n’avait pas a agir sur cela. Dans une publication diffusée lundi, M. Zuckerberg a déclaré que sa réflexion avait évolué grâce à des données montrant une augmentation de la violence antisémite. “J’ai du faire face à la tension entre la défense de la liberté d’expression et le préjudice causé par la minimisation ou la négation de l’horreur de l’Holocauste”, a-t-il déclaré. “Tracer les bonnes lignes entre ce qui est et ce qui n’est pas un discours acceptable n’est pas simple, mais dans l’état actuel du monde, je crois que c’est le bon équilibre”.

publicité

“Menteur pathologique en faillite morale qui permet le génocide”

En août, Facebook a supprimé le contenu et les groupes liés à la théorie conspiratrice QAnon, des milices américaines et des groupes anarchistes. La société a déclaré lundi qu’elle avait également interdit 250 organisations de suprématie blanche et supprimé 22,5 millions cas de discours de haine au cours du deuxième trimestre.

En avril dernier, le commissaire néo-zélandais à la protection de la vie privée, John Edwards, a qualifié Facebook de “menteur pathologique en faillite morale qui permet le génocide (au Myanmar)”.

Facebook accueille depuis longtemps des groupes qui discutent de théories complotistes, y compris sur les vaccinations, le fluor et, récemment, la 5G. Au début de la pandémie de coronavirus, les mêmes groupes ont tenté de lier COVID-19 au déploiement de la 5G.

Source : “ZDNet.com”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *