Variants du Covid-19: situation “inquiétante” en Moselle, Véran attendu sur place vendredi – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Le ministre de la Santé assure “être prêt à agir” afin “d’anticiper les réponses qu’il nous faudra trouver collectivement.” Près de 300 cas de variants brésilien et sud-africain ont été détectés dans ce département.

Lors d’une conférence de presse consacrée au Covid-19 ce jeudi soir, Olivier Véran a souligné l’importance de plus en plus forte des variants du coronavirus dans le pourcentage des contaminations en France. De plus, le ministre de la Santé a souligné la situation “plus inquiétante” du département de la Moselle, où “nous avons identifié dans ce département plus de 300 cas de mutations évocatrices de variants sud-africains et brésiliens ces quatre derniers jours.”

“Quand nous regardons en arrière, il y avait déjà 200 cas supplémentaires identifiés les jours précédents. Ces cas ne correspondent pas tous à des clusters, les personnes malades n’ont pas nécessairement voyagé, n’ont pas nécessairement été en contact direct avec d’autres personnes ayant voyagé”, a-t-il ajouté.

Origine inconnue

Dans la suite de son propos, Olivier Véran a indiqué que pour l’heure, l’origine de ces contaminations restait inconnue et que les autorités sanitaires locales mettaient tout en oeuvre pour briser les chaînes de contamination.

“Nous faisons notre maximum pour tracer et isoler tous les patients et les cas contacts et ainsi casser les chaînes de contamination. La Moselle est également un département où l’incidence est plus élevée que la moyenne et c’est le département où l’incidence est plus élevée que dans le reste de la région Grand Est. Nous n’avons pas à ce stade d’explication à la diffusion de ces variants dans ce territoire particulier, nous étudions toutes les pistes, notamment la proximité géographique de pays frontaliers”, explique-t-il, soulignant qu’il fallait “être prêts à agir.”

Le maire de Metz pour un reconfinement de la Moselle

Le ministre de la Santé a finalement annoncé son déplacement dès vendredi dans le département afin de consulter les élus et autorités de santé locales.

“Je me rendrai demain en Moselle pour évaluer sur place la situation, échanger avec l’ensemble des élus du territoire, les acteurs de santé, le préfet, les responsables de l’agence régionale de Santé. J’y mènerai une concertation afin d’anticiper les réponses qu’il nous faudra trouver collectivement. Sans attendre, le préfet engagera ce soir des discussions avec différents élus du territoire”, conclut-il.

Dans la foulée de la conférence de presse d’Olivier Véran, le maire de Metz François Grosdidier a plaidé sur notre antenne pour un reconfinement du département.

Leave a Reply

%d bloggers like this: