Variant anglais du Covid-19: deux “clusters à risque” identifiés en France – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Deux “clusters à risque” du nouveau variant anglais du Covid-19 ont été détectés en France. 19 cas du variant britannique et 3 cas du variant sud-africain ont été identifiés sur le sol français.

Deux foyers épidémiques du nouveau variant anglais du Covid-19 ont été identifiés sur le territoire national, a fait savoir le ministère de la Santé ce jeudi. Au moins 19 individus ont été contaminés en France par ce variant anglais, et deux “clusters à risque” ont été identifiés par les autorités sanitaires. Des investigations sont en cours afin d’essayer de retrouver toutes les personnes concernées par ces clusters.

Au total, le ministère précise que 22 cas du variant anglais et sud-africain ont été identifiés sur le sol national et confirmés par le Centre national de référence (CNR) des infections respiratoires: “19 cas de contamination par la variante ‘VOC 202012/01’ (le variant britannique)” et de “3 cas de contamination par la variante ‘501.V2’ (le variant sud-africain)”.

Une personne n’ayant pas voyagé au Royaume-Uni

En région parisienne, les autorités sanitaires ont détecté au moins un cas de contamination au variant britannique, chez une personne qui n’avait pas voyagé au Royaume-Uni ou n’a pas eu de contact avec des personnes ayant voyagé dans des zones à risque. Il s’agit d’une personne travaillant dans deux établissements scolaires de Bagneux, dans les Hauts-de-Seine.

Le ministère de la Santé a indiqué qu'”une importante investigation a été lancée par l’ARS d’Île-de-France pour identifier les personnes contact et casser rapidement les chaînes de transmission”.

Un service gériatrique près de Rennes touché

En Bretagne, une soignante a étét testée ositive au Covid-19 dans une unité de soins de longue durée du Pôle Gériatrique de Chantepie, près de Rennes. En conséquence, un premier dépistage massif a été réalisé le 4 janvier auprès de 21 résidents de cette unité et de 17 professionnels du service. Au total, 7 personnes ont été testées positives au Covid-19, dont quatre au nouveau variant anglais.

Un nouveau dépistage a ensuite été organisé deux jours plus tard, le 6 janvier, auprès de 28 résidents d’une autre unité de soins de longue durée et de 31 autres professionnels de santé. Au cours de celle-ci, 3 résidents et une professionnelle ont été testés positifs, avec la forme variante du virus.

Au total, au moins sept résidents et deux professionnels de cet établissement présentent une forme variante du virus. La direction générale de la Santé précise toutefois qu’elle attend les résultats complets des tests réalisés dans cet établissement afin de communiquer précisément là-dessus. Ces personnes testées positives au variant anglais ne sont donc pas comptabilisées dans le bilan national, qui s’élève ce jeudi à 19 cas identifiés en France.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV

Leave a Reply

%d bloggers like this: