Vallée du Panshir : les talibans paradent dans le dernier bastion de la résistance – Libération

Spread the love
  • Yum

Afghanistan

Article réservé aux abonnés

Notre envoyé spécial dans la province du commandant Massoud a rencontré les combattants islamistes en passe de reprendre le contrôle de la région qui leur résistait depuis les années 90. La prise de ce fief parachèverait leur reconquête du pays.

Il y a quelque chose de surréel à observer ces groupes de talibans hilares entassés dans des pick-up qui foncent sur l’étroite et unique route qui traverse la province du Panshir. Sûrs d’eux jusqu’à la morgue, fusil d’assaut ou lance-roquettes à l’épaule, ils se comportent en maîtres d’un territoire qui leur avait toujours échappé. Jamais ils n’étaient entrés dans le Panshir, même lors de leur premier exercice du pouvoir entre 1996 et 2001. Jamais ils n’avaient battu les hommes du commandant Ahmed Chah Massoud, assassiné par Al-Qaeda le 9 septembre 2001.

A lire aussi

Vingt ans plus tard, le lundi 6 septembre, contrairement à ce qu’ils affirmaient, ils n’avaient pas encore conquis la province. Quelques villages dans le fond de la vallée leur résistaient toujours. Mais ils s’étaient emparés du palais du gouverneur à Bazarak, symbole d’un pouvoir désormais sous leur coupe. A les écouter, la bataille n’a pas duré longtemps. «Nous étions dans le village d’à côté. Nous avons attaqué vers 2 heures du matin. En fin de matinée, c’était réglé», dit un jeune en baskets et cheveux mi-longs originaire de Ghazni (Est). Selon lui, quatre talibans ont été tués et cinq autres blessés dans les combats. «On n’a pas compté de l’autre côté.»

Petite foule hétéroclite

Autour de lui, une centaine de combattants se saluent, s’étreignent ou discutent. Ils fêtent une victoire qui n’a pas encore eu lieu. «C’est une question de jours, deux peut-être», poursuit le jeune de Ghazni. Si sa prédiction se réalise, le Front nati…

Leave a Reply

%d bloggers like this: