Val-d’Oise: ce que l’on sait de l’agression des deux policiers blessés par balles – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Deux policiers, qui se trouvaient en surveillance à Herblay, dans le Val-d’Oise, ont été violemment agressés par trois individus. Le pronostic vital d’un des deux agents est engagé.

Les deux policiers agressés mercredi soir, ont été “littéralement massacrés”, selon les mots du ministre de l’Intérieur. Pour Gérald Darmanin, il fait peu de doute que les individus avaient “selon toute vraisemblance la claire intention de tuer”. Les condamnations sont fermes après l’agression de deux agents de la police judiciaire à Herblay, dans le Val-d’Oise. Le pronostic vital de l’un des deux policiers est engagé.

· Que s’est-il passé?

Selon nos informations, il était 22h14 quand deux policiers, qui effectuaient une surveillance devant un garage clandestin situé dans une zone industrielle d’Herblay ont été pris à partie par trois individus. Ces derniers les ont pris pour des gitans, ont expliqué les deux fonctionnaires affectés à l’antenne locale de la police judiciaire du Val-d’Oise à leurs collègues. Toujours selon nos informations, les agresseurs sont entrés dans le véhicule des policiers.

Quand les trois individus les ont approchés, les deux policiers ont sorti leur carte professionnelle et ont indiqué être policier aux trois individus. Malgré cela, les trois individus les ont roués de coups avant de leur dérober leur arme de service et d’en faire usage contre eux “à au moins six reprises”, indique le parquet de Pontoise qui a ouvert une enquête pour “tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique en bande organisée”.

· Comment vont les policiers blessés?

L’un des policiers, un gardien de la paix de 30 ans, a reçu quatre balles dans le bas du corps, les jambes et dans les parties génitales. Il présente une fracture au crâne. Pris en charge à l’hôpital Beaujon à Clichy, son pronostic vital reste engagé. “Il se bat pour la vie”, a indiqué Gérald Darmanin jeudi midi après s’être rendu à son chevet.

Le second policier, un Major de 45 ans, a reçu deux balles dans les jambes. Il a également reçu de multiples coups au visage. Hospitalisé à l’hôpital de Pontoise, le fonctionnaire est conscient et a pu être entendu par les enquêteurs de la police judiciaire de Versailles en charge des investigations.

· Pourquoi les policiers se trouvaient à Herblay?

Les deux agents de la police judiciaire du Val-d’Oise effectuaient mercredi soir la surveillance d’un garage clandestin dans une zone industrielle dans le cadre d’une enquête ouverte par le parquet de Pontoise pour “tentative d’enlèvement”. Cette tentative a eu lieu mardi. Pour l’heure, il n’y a pas de lien entre ces faits et l’agression des policiers, précise une source judiciaire.

· Quel est le profil des suspects?

Les trois agresseurs ont pris la fuite et sont activement recherchés. L’un d’eux est déjà connu des services de police pour du trafic de stupéfiants. Les suspects ont dérobé les deux armes des policiers, un portatif acropol, une radio de la police qui a été désactivée, et le téléphone de l’un des policiers.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *