Val-de-Marne : ce que l’on sait (et ce que l’on ne sait pas encore) de l’attaque à l’arme blanche à Villejuif – Franceinfo

Spread the love
  • Yum

L’attaque a couteau a fait un mort et deux blessés. Quant à l’agresseur, il a été abattu par les policiers.

Il était environ 14 heures, vendredi 3 janvier, quand un individu a agressé au couteau plusieurs passants au hasard à Villejuif (Val-de-Marne), avant d’être “neutralisé” par la police. Le bilan donné en fin d’après-midi par le secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Laurent Nunez, fait état d’un mort et de deux blessés. Franceinfo fait le point.

>> Suivez les dernières informations sur cette fuite dans notre direct

Ce que l’on sait

Une attaque dans un parc. C’est dans le parc départemental des Hautes-Bruyères de Villejuif, qui abrite notamment des terrains de sports et des jardins familiaux, que l’agresseur s’en est pris à plusieurs passants. Tous les accès au site ont immédiatement été fermés. L’avenue du général de Gaulle a elle aussi été totalement bloquée par les forces de l’ordre. 

Capture d\'écran du parc départemental des Hautes-Bruyères situé sur la commune de Villejuif(Val-de-Marne).
Capture d’écran du parc départemental des Hautes-Bruyères situé sur la commune de Villejuif(Val-de-Marne). (GOOGLE MAPS)

Un mort et deux blessés. Lors de sa prise de parole sur place, le secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Laurent Nunez, a déclaré qu’une personne avait été tuée. Il s’agit d’un quinquagénaire de Villejuif, qui se serait interposé entre sa femme et l’assaillant, a indiqué à franceinfo le maire de la ville, Franck Le Bohellec. Deux personnes ont également été blessées, dont la compagne de la personne décédée, qui est toujours en urgence absolue, selon le parquet de Créteil. Une personne a aussi été bousculée.

L’assaillant a été abattu. L’individu, qui avait pris la fuite, a été “neutralisé” dans la commune voisine de L’Haÿ-les-Roses par une équipe de la Brigade anti-criminalité (BAC). Il se trouvait alors “à proximité d’un centre commercial”, a précisé Vincent Jeanbrun, le maire de la commune. Des clients, qui étaient à l’intérieur, ont dû rester “confinés”. Laurent Nunez a salué “la réactivité des effectifs de police” qui ont “permis de neutraliser l’assaillant immédiatement en empêchant la poursuite d’un parcours meurtrier”.

Il était régulièrement hospitalisé en psychatrie. Le parquet de Crétail a donné des précisions concernant le profil de l’assaillant. Cet homme de 22 ans, est un habitant du 14e arrondissement de Paris. Il était régulièrement hospitalisé en psychiatrie, notamment en 2019 à Saint-Anne. Lors de son action il a parlé évoquant auprès de témoins qu’il était “en rupture de traitement médicamenteux”.


Une enquête ouverte. Elle a été confiée au service départemental de police judiciaire du Val-de-Marne. Pour l’heure, le parquet antiterroriste n’a en revanche pas été saisi. Le procureur national antiterroriste, Jean-François Ricard, s’est néanmoins déplacé sur place, aux côtés de Laurent Nuñez et du préfet de police de Paris Didier Lallement.

Ce que l’on ne sait pas

Quelles sont les motivations de l’assaillant ? L’enquête doit encore le déterminer. L’individu était connu des services de police pour des faits de droit de commun et inconnu du renseignement au titre de la radicalisation, a indiqué le ministère de l’Intérieur. Les policiers ont aussi retrouvé un sac lui appartenant avec des documents religieux actuellement à l’étude, précise le parquet de Créteil. Des nombreuses auditions, notamment celles des victimes et de plusieurs témoins, doivent avoir lieu, a aussi indiqué la procureure de la République de Créteil, Laure Beccuau. Car dans son “périple meurtrier”, “le mis en cause a tenté de s’attaquer à d’autres victimes qui ont réussi à l’éviter”, a détaillé Laure Beccuau. 

Comment l’attaque s’est-elle précisément déroulée ? Pour le moment, nous ne connaissons pas l’itinéraire précis emprunté par l’assaillant. A l’arrivée des policiers, il poursuivait une femme. Les forces de l’ordre ont d’abord craint que l’homme soit équipé d’une ceinture d’explosifs et ont fait intervenir une équipe de déminage. Mais là aussi, les auditions des témoins et des victimes devraient permettre d’en savoir plus.


Leave a Reply