Vaccins anti-Covid: à partir de quand êtes-vous vraiment protégés? – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Près de 35% de la population française a reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19. Prudence toutefois, car l’efficacité totale d’un vaccin ne survient pas tout de suite, même après la seconde dose.

Quatre vaccins sont actuellement distribués en France, afin d’endiguer au plus vite l’épidémie de Covid-19 qui circule depuis un an. Les premiers signes d’efficacité de la campagne vaccinale sont apparus depuis quelques semaines sur la population âgée, vaccinée en priorité. Près de 24 millions de Français ont reçu au moins une dose de vaccin depuis le début de la campagne vaccinale, mais il faudra encore attendre plusieurs semaines avant qu’une immunité collective claire se dessine.

Si de nombreuses études ont été réalisées sur l’efficacité des différents vaccins à disposition, il est encore difficile d’avoir des données exactes sur la protection accordée par chacun de ces produits. Ces résultats diffèrent en fonction de l’âge des patients, mais également du lieu où ils se trouvent, car les mêmes variants ne sont pas également répartis partout dans le monde, et les vaccins n’ont pas encore prouvé leur efficacité contre toutes ces mutations.

Il ne faut pas non plus oublier, comme le rappelle le ministère de la Santé, que “même si je suis vacciné, je dois continuer à porter un masque et à respecter les gestes barrières jusqu’à ce que toute la population soit vaccinée”.

· Le vaccin BNT162b2 de Pfizer/BioNTech

Ce lundi, 16.847.228 personnes étaient vaccinées avec au moins une dose du vaccin Pfizer/BioNTech en France, 8.306.012 avec deux doses. Le rappel de la seconde dose de ce vaccin se fait, en France, depuis le 14 avril 42 jours après la première dose.

Première dose – Avec ce vaccin, la première dose ne commence réellement à protéger le vacciné que deux semaines après l’injection. Une étude menée en Israël, et publiée dans la revue The Lancet début mai donnait 57,7% d’efficacité contre l’infection, 75,7% contre les hospitalisations et 77% contre les décès chez les plus de 16 ans après une seule dose. Une étude publiée fin décembre dans The New England Journal of Medecine donnait des chiffres similaires, avec 52% d’efficacité contre le Covid-19 suivant la première dose.

D’autres études soulignent toutefois la possibilité d’une immunité bien plus importante si on ne compte pas les deux semaines après la première dose. “Même avant la deuxième dose, le BNT162b2 (Pfizer) était très efficace, avec une efficacité vaccinale de 92,6%, un résultat similaire à l’efficacité de la première dose de 92,1% rapportée pour le vaccin ARNm-1273 (Moderna)”, écrivaient fin avril, des chercheurs dans un article diffusé dans The NEJM.

Deuxième dose – L’étude israélienne – la plus grande étude en vie réelle actuelle sur les vaccins – montre également que le Pfizer/BioNTech est “hautement efficace” chez les plus de 16 ans sept jours après la seconde dose: il protège à 95,3% contre les infections, à 97,2% contre les hospitalisations et à 96,7% contre les décès. Ces niveaux de protection restent similaires chez les plus de 85 ans.

Une première étude en vie réelle en France a été publiée la semaine dernière, et concerne des plus de 75 ans, dont 92% ont été vaccinés avec le Pfizer/BioNTech, précise le document. Selon ses résultats, la vaccination réduit de 87% le risque de formes graves de Covid-19 chez cette population. Son efficacité, c’est-à-dire la réduction du risque d’être hospitalisé pour Covid, est meilleure chez les moins âgés: elle est de 91% chez les 75-84 ans et de 81% chez les 85 ans et plus.

Et après ? – Pour le moment, selon les données de Pfizer/BioNTech, le vaccin “est très efficace avec une efficacité vaccinale de 91,3% observée contre le Covid-19, mesurée de sept jours à six mois après la deuxième dose”. L’immunité sur le long terme reste encore à mesurer.

· Le vaccin mRNA-1273 de Moderna

En France, selon les données datées de lundi, 2.099,982 de personnes avaient reçu au moins une dose de Moderna, 959.838 les deux doses. Comme pour le Pfizer, la deuxième dose de ce vaccin se fait depuis la mi-avril 42 jours après la première.

Première dose – La protection du vaccin Moderna, “commence 14 jours après la première dose”, écrit l’Organisation Mondiale de la Santé. Comme le Pfizer, le Moderna est moins efficace avec une seule dose, mais de récentes études tendent à démontrer qu’elle serait bien au-dessus des 50%. “Après une dose unique de l’un ou l’autre vaccin [Pfizer ou Moderna, ndlr], le risque d’infection des participants par le SARS-CoV-2 a été réduit de 80% deux semaines ou plus après la vaccination”, écrivait ainsi fin mars le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies américain (CDC).

Deuxième dose – L’efficacité du vaccin est complète deux semaines après l’injection de la seconde dose, moment où une personne est considérée comme “complètement vaccinée” explique le CDC. Donné dans un premier temps efficace à 94,5% contre le Covid-19, l’entreprise a, dans un communiqué mi-avril, réévalué son efficacité avec ses nouvelles données.

“L’efficacité du vaccin à partir de deux semaines après la deuxième dose” est “supérieure à 90% contre tous les cas de COVID-19 et supérieure à 95% contre les cas graves de Covid-19”, écrit ainsi Moderna.

Et après ? – Selon les données disponibles actuellement, ce vaccin était toujours aussi efficace six mois après les deux injections. Comme pour le Pfizer, seul le temps pourra dire son efficacité sur le plus long terme.

· Le vaccin d’AstraZeneca

4.202.816 Français ont reçu pour l’instant une dose du produit AstraZeneca, 473.671 les deux doses. “La deuxième dose doit être administrée entre 9 et 12 semaines après la première dose”, précise le site Santé.fr.

Première dose – D’après une étude du Lancet datée de février, l’efficacité de ce vaccin après une seule dose était de 76% “du jour 22 au jour 90 après la vaccination”. “Notre analyse de modélisation a indiqué que la protection n’avait pas diminué au cours de cette période initiale de 3 mois”, écrivent les chercheurs. Début mars, une étude britannique sur les plus de 80 ans concluait que ce vaccin était efficace à 80,4% “à partir de 14 jours après une dose pour prévenir une maladie symptomatique suffisamment grave qui entrainerait une hospitalisation”.

Une étude datée de mi-mai, publiée dans la revue scientifique BMJ observe également avec une seule dose “une réduction significative des Covid-19 symptomatiques chez les adultes plus âgés et à une protection supplémentaire contre les maladies graves”.

Deuxième dose – Après une étude en mars, AstraZeneca assurait que son vaccin avait une efficacité de 79% contre le Covid-19 après deux doses. Avec ce produit, chez des personnes âgées de plus de 70 ans, les premiers effets ont été observés 14 à 20 jours après la vaccination, avec une efficacité de 60% dans les 28 à 34 jours suivant l’injection, et jusqu’à 73% après 35 jours, explique également l’étude publiée dans BMJ.

Et après ? – “On ne sait pas actuellement combien de temps dure la protection donnée par Vaxzevria”, écrit l’agence européenne du médicament. “Les personnes vaccinées lors des essais cliniques continueront à être suivies pendant un an pour recueillir plus d’informations sur la durée de la protection”.

· Le vaccin de Johnson & Johnson (aussi Janssen)

Le vaccin de Johnson & Johnson ne s’injecte qu’en une seule dose, et n’est disponible en France que depuis quelques semaines. 202.847 doses ont été injectées selon les dernières données.

Première dose – D’après les données réunies par l’institution américaine FDA (Food and Drug Administration), ce vaccin est efficace à environ 67% pour prévenir les maladies modérées à graves dues au Covid-19, dès 14 jours après la vaccination. Ce produit était également “efficace à environ 77% pour prévenir les Covid-19 sévères survenant au moins 14 jours après la vaccination et 85% efficace”, 28 jours après la vaccination.

Les données varient toutefois selon les lieux de vaccination, en raison notamment de la circulation de différents variants. Ainsi, l’université de San Francisco souligne une efficacité contre les formes symptomatiques de la maladie de 72% aux Etats-Unis, de 64% en Afrique du Sud et de 61% au Brésil.

Et après ? – Il est encore trop tôt pour évaluer l’immunité octroyée dans le temps par ce vaccin. D’autre part, Johnson et Johnson ont lancé des études afin de connaître l’efficacité de leur produit si deux doses étaient injectées.

Salomé Vincendon

Salomé Vincendon Journaliste BFMTV

Leave a Reply

%d bloggers like this: