Vacciné contre la Covid-19, Google bat tous les records en 2020

Spread the love
  • Yum

L’ (horrible) année 2020 touche à sa fin et l’heure des bilans a sonné. Avant la publication des résultats définitifs d’Alphabet (maison mère de Google), le site de datajournalisme TheMarkup publie un article annonçant une année de tous les records pour Google.

Record de procès, certes, mais surtout record de bénéfices. 11,2 milliards de dollars. Voilà le montant des profits d’Alphabet pour le mois d’octobre 2020. Un résultat inattendu qui va bien au-delà des prédictions de Wall Street.

Il faut dire que rien ne laissait présager une telle performance. Au deuxième trimestre, Alphabet annonçait des bénéfices de 7 milliards de dollars « seulement » en raison de la crise sanitaire mondiale. Rien ne semble toucher le géant américain qui, malgré les multiples attaques judiciaires et l’épidémie de Covid-19, devrait annoncer une année fiscale… record.

Contre toute attente

Bien malin celui qui aurait pu prédire une telle année pour Alphabet. La maison mère de Google a dû dès février 2020 gérer de multiples affaires judiciaires dans un contexte économique pour le moins complexe.

L’épidémie de Covid-19, d’abord, a sérieusement touché la principale activité de Google : la publicité. Dans un contexte incertain et avec une économie mondiale au ralenti, les annonceurs ont considérablement réduit leurs budgets.

Mais 2020 a surtout été marquée par une salve d’attaques judiciaires à l’encontre d’Apple. En février, la Federal Trade Commission (FTC) se lançait dans un grand examen des acquisitions passées par les géants de la tech, dont Alphabet.

En juillet, le sous-comité américain de la justice de la Chambre sur l’antitrust convoquait Sundar Pichai, président d’Alphabet, aux côtés de Tim Cook (Apple), Mark Zuckerberg (Facebook) et Jeff Bezos (Amazon). Conclusion de l’audition : Google a multiplié les « tactiques anti-concurrentielles » pour maintenir « son monopole sur la recherche générale ».

Suffisant pour qu’en octobre le Ministère américain de la justice intente une action antitrust contre Google devant le tribunal du district de Columbia pour abus de position dominante. Du jamais vu depuis l’affaire Microsoft en 1998.

En décembre 38 autres procureurs ont déposé plainte devant ce même tribunal contre le géant américain. Dans le même temps, dix procureurs généraux lançaient une autre attaque devant le tribunal du Texas. Clou du spectacle : la FTC ordonnait à Google (ainsi qu’à huit autres entreprises technologiques) de divulguer des informations sur sa politique relative à la récolte des données des utilisateurs. Et c’est sans parler de l’UE qui elle aussi garde le géant américain dans son viseur.

Oui, l’année 2020 a bien été mouvementée pour Google. Mais son portefeuille sera bientôt trop épais pour le ranger dans sa poche. En attendant 2021…

Leave a Reply

%d bloggers like this: