Vaccination contre le Covid-19 : rendez-vous, effets, pass sanitaire… L’article à lire avant de vous faire v – LaDepeche.fr

Spread the love
  • Yum

l’essentiel Depuis ce lundi 31, l’ensemble des adultes résidant en France peuvent se faire vacciner contre le Covid-19. La Dépêche répond à toutes les questions pratiques que se posent les nouveaux candidats au vaccin.

Ce 31 mai représente une date décisive dans la stratégie vaccinale du gouvernement. Depuis ce lundi, tous les adultes peuvent se faire vacciner, sans distinction d’âge, de profession ou d’état de santé. Alors qu’on compte près de 12 millions de personnes intégralement vaccinées dans l’Hexagone, les 18-49 ans vont donc pouvoir accéder aux précieux sérums contre le Covid-19. Si c’est votre cas, ou si vous n’avez pas encore été vacciné, voici 10 questions pratiques pour tout savoir sur les vaccins.

Qui peut se faire vacciner ?

Toutes les personnes majeures résidant en France peuvent désormais se faire vacciner. Plus besoin donc de faire partie des publics prioritaires, d’avoir une activité particulière ou d’être une personne à risque. 

Les étrangers peuvent également être vaccinés au même titre que les Français. Il suffit d’être résidant sur le territoire national, de bénéficier de l’AME ou d’être demandeur d’asile. La vaccination est par ailleurs totalement gratuite.

Les enfants ne peuvent pas encore se faire vacciner, mais ce sera bientôt le cas pour les adolescents. Le professeur Alain Fischer, responsable de la stratégie vaccinale française, a indiqué la semaine dernière que les 16 à 18 ans seraient amenés à pouvoir se faire vacciner “courant juin”. Par ailleurs ce vendredi, l’Agence européenne du médicament (EMA) a autorisé la vaccination des 12-15 ans avec le vaccin Pfizer/BioNTech.

Où se faire vacciner et comment prendre rendez-vous ?

Si vous avez plus de 55 ans, vous pouvez vous faire vacciner, quelle que soit votre situation, chez votre médecin traitant, votre médecin du travail, sur votre lieu de soin, en pharmacie, en cabinet infirmier, ou à votre domicile avec le vaccin AstraZeneca ou Janssen.

Tout le monde peut également se faire vacciner dans un centre de vaccination, où sont injectés les vaccins Pfizer-BioNTech ou Moderna. Plusieurs méthodes sont possibles pour prendre rendez-vous, par téléphone au 0800 009 110 ou par Internet : pour prendre rendez-vous en ligne, vous sur le site sante.fr ou bien sur des plateformes telles que Doctolib, Vite Ma DoseCovidliste ou Covid Anti-gaspi.

L’ouverture à l’ensemble des adultes ce lundi risque en revanche de provoquer un embouteillage des prises de rendez-vous, il faudra peut-être vous armer de patience ou vous adapter aux places disponibles. “Cette nouvelle étape ne va cependant pas permettre de répondre à toute la demande des patients”, a de son côté prévenu Doctolib dans un communiqué, en pointant “un nombre encore limité de doses de vaccins, notamment Pfizer et Moderna”.

Comment fonctionnent les vaccins ?

Comme l’explique le site d’information du gouvernement sur le Covid-19, les vaccins développés par AstraZeneca et par Janssen reposent sur “un vecteur viral non réplicatif” : en clair un virus inoffensif qui ne peut se reproduire dans les cellules est utilisé pour transporter le matériel génétique du coronavirus, fabriquant la protéine qui enclenchera une réponse immunitaire.

De son côté, le principe des vaccins Pfizer-BioNTech ou Moderna est le même que celui des vaccins plus classiques : ils éduquent notre système immunitaire à se défendre contre le virus, seule la méthode diffère. Ces vaccins utilisent en effet l’ARN messager comme un intermédiaire afin qu’il reproduise une petite portion du virus dans notre organisme sous la forme d’une protéine.

Quels sont les effets indésirables des vaccins ?

Beaucoup  d’informations contradictoires ont circulé sur les effets réels ou présumés des vaccins contre le Covid-19. Comme pour tous les traitements, des effets indésirables sont possibles. Pour l’ensemble des vaccins anti-Covid, on retrouve des maux communs, souvent bénins, ressentis la plupart du temps dans les 48 heures qui suivent l’injection : de la fatigue, des céphalées, de la fièvre, une douleur au point d’injection et des douleurs musculaires.

Chaque vaccin possède ensuite son lot d’effets indésirables très rares. Quelques cas d’hypertension artérielle, d’arythmie et de zona ont été signalés après l’injection du Moderna. Des cas extrêmement rares d’hémophilie acquise après l’injection du vaccin de Pfizer-BioNTech ont été signalés : on compte 3 cas en France, sur des personnes âgées de plus de 75 ans selon le dernier rapport de pharmacovigilance.

Une plus grande attention entoure les vaccins AstraZeneca et Janssen. Des cas très rares de thromboses (11 morts en France pour Astrazeneca et 1 mort dans le monde pour Janssen) ont été rapportés, comme l’explique le site de Vidal, spécialisé en produits et informations de santé. Ces risques aujourd’hui bien identifiés, bien que minimes, ont poussé les autorités françaises à réserver la vaccination avec ces deux vaccins aux personnes de plus de 55 ans, moins enclines à développer des thromboses.

Les rares effets indésirables signalés ne remettent pas en cause le rapport bénéfice-risque de la vaccination, y compris avec le vaccin AstraZeneca qui a fait l’objet d’une évaluation rigoureuse des autorités sanitaires et est parfaitement sûr pour les personnes de plus de 55 ans.

Pour tout savoir sur les effets secondaires, vous pouvez consulter le point de situation hebdomadaire de l’ANSM

Combien de doses faut-il pour être vacciné ?

Tout dépend de votre passé médical. Si vous n’avez jamais eu le Covid-19, il vous faudra deux doses pour être totalement vacciné, sauf pour le vaccin Janssen de Johnson & Johnson qui ne nécessite qu’une seule dose. Votre deuxième dose vous sera ainsi injectée 42 jours après la première pour les vaccins Pfizer et Moderna, ou 12 semaines après pour le vaccin AstraZeneca.

En revanche, si vous avez contracté la maladie avant d’être vacciné, une seule dose sera nécessaire dans tous les cas, mais il faudra attendre au moins 3 mois après l’infection pour la recevoir. Pensez à bien signaler que vous avez déjà eu le Covid lors de l’entretien médical précédant l’injection.

Certaines personnes immunodéprimées doivent par ailleurs recevoir trois doses, et non deux, afin d’être totalement protégées. 

Autre cas de figure particulier, les personnes ayant reçu une seule dose, et qui ont contracté le Covid-19 avant l’administration de leur deuxième dose, ne doivent pas recevoir immédiatement cette deuxième injection. Ils doivent attendre, là encore, 3 à 6 mois après l’infection.

Est-on totalement protégé une fois vacciné ?

Non, on peut toujours être contaminé par le Covid-19 une fois vacciné. Mais après deux injections, on réduit quasiment à néant les chances de développer une forme grave de la maladie. Vous pouvez donc toujours contracter une forme asymptomatique ou bénigne de la maladie et par ailleurs véhiculer le virus : des études menées sur des personnes vaccinées semblent indiquer que leur contagiosité diminue drastiquement, mais elles demandent à être confirmées. Une fois vacciné, il faut donc toujours respecter les gestes barrières, à savoir l’hygiène des mains, la distanciation sociale et le port du masque.

Par ailleurs, il ne faut surtout pas se contenter d’une seule dose, sauf pour le vaccin Janssen et pour les personnes qui ont déjà eu le Covid. En effet, si le risque de développer une forme grave de la maladie est réduit trois semaines après la première dose, cette protection diminue au cours des semaines qui suivent. Il est donc plus que recommandé de réaliser la deuxième injection pour éviter de finir en réanimation…

Avec l’accélération de la vaccination en France, on a par ailleurs constaté l’apparition d’un “syndrome du vacciné” qui inquiète les professionnels de santé : il touche les primo-vaccinés (qui n’ont reçu qu’une dose) qui ont abandonné les gestes barrière et le devoir de prudence qui s’impose toujours malgré le déconfinement qui avance. Sous l’euphorie de leur première injection, ils en oublient tout simplement qu’ils ne sont pas encore protégés contre le virus, et prennent le risque de se faire contaminer.

Au bout de combien de temps est-on immunisé ?

Une fois le processus vaccinal terminé, vous n’êtes pas protégé dans la minute contre toute forme grave de la maladie. Selon l’Agence nationale de sécurité du médicament, il faut compter 7 jours si vous avez été vaccinés avec le vaccin Pfizer-BioNtech, 14 jours avec les vaccins Moderna et Janssen et trois semaines avec AstraZeneca.

Les vaccins sont-ils efficaces contre les variants ?

En l’état actuel des connaissances, on sait que les vaccins à ARN Messager (Pfizer et Moderna) sont aussi efficaces contre le variant britannique que contre le virus “traditionnel”. Le vaccin AstraZeneca serait lui efficace contre les formes sévères de ce variant.

Concernant le variant sud-africain, la Haute Autorité de Santé a réaffirmé le 15 avril que, malgré l’absence de données d’efficacité clinique, les données des vaccins Pfizer-BioNtech et Moderna sont en faveur du maintien d’un niveau élevé d’efficacité vis-à-vis de ce variant et que l’efficacité du vaccin Janssen sur ce variant est de l’ordre de 50 % sur les formes symptomatiques et de 73 % contre les formes sévères.

Pour le variant indien, qui inquiète le Royaume-Uni et la France avant l’été, l’efficacité des vaccins majoritairement utilisés au Royaume-Uni contre cette nouvelle souche semble identique à celle contre le variant britannique, rapporte Ouest France, en se basant sur une étude anglaise.

Le vaccin est-il obligatoire pour avoir un pass sanitaire ?

Certains événements et rassemblements vont nécessiter de disposer d’un pass sanitaire, un sésame numérique (ou en version papier) disposant d’un QR Code. Ce pass permettra de prouver que vous avez bien été vacciné. Mais vous pouvez également avoir un pass sanitaire en règle si vous disposez d’un test PCR ou antigénique de moins de 48 heures. Cela fonctionne également si vous avez eu le Covid-19 et que vous disposez d’un test PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement du Covid, datant d’au moins 15 jours et de moins de 6 mois.

Pour rappel, vous pouvez scanner votre attestation de vaccination ( que l’on vous remet une fois totalement vacciné) avec votre application TousAntiCovid afin de la stocker en permanence dans votre téléphone mobile. Pour obtenir votre attestation si vous l’avez égaré, ou si vous souhaitez disposer d’une version papier, vous pouvez vous rendre sur le site dédié de l’Assurance Maladie.

Faudra-t-il se faire vacciner chaque année ?

Le PDG du groupe Pfizer a annoncé, le 15 avril, qu’une troisième dose du vaccin américain serait “probablement” nécessaire pour les personnes qui sont vaccinées. Une affirmation liée au fait qu’on ne connaît pas encore la durée totale de l’immunité après une vaccination complète.

Faudra-t-il par ailleurs se faire vacciner chaque année en raison des variants ? Interrogé par La Dépêche fin avril,  Jacques Izopet, responsable du pôle biologie et chef du service de virologie du CHU de Toulouse, expliquait que certains laboratoires, notamment Moderna, travaillent déjà à concevoir un vaccin différent, plus adapté à des virus qui peuvent offrir une certaine résistance au vaccin actuel : “Ainsi, devoir à nouveau se faire vacciner n’est pas impossible non plus, mais tout va dépendre de l’évolution de l’épidémie et de la circulation du virus.”

Leave a Reply

%d bloggers like this: