Vaccination contre le Covid-19 : la prise de rendez-vous ouverte à toutes les personnes majeures – Le Monde

Spread the love
  • Yum
Dans un centre de vaccination du quartier de Bacalan, à Bordeaux, le 26 mai 2021.

Toutes les personnes âgées de 18 à 49 ans peuvent désormais prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre le Covid-19, a annoncé le ministère de la santé, jeudi 27 mai.

La prise de rendez-vous sur les plates-formes de réservation par Internet (Doctolib, Keldoc, Maiia) a été élargie aux 18-49 ans depuis 11 heures. Pour eux, les rendez-vous débuteront le 31 mai, date de l’ouverture officielle de la vaccination à tous les majeurs en France, après la levée graduelle des conditions d’âge ou d’état de santé initialement en vigueur.

« Les réservations seront progressives, de nouveaux créneaux mis en ligne chaque jour sur les différentes plateformes », a confirmé le ministre, Olivier Véran, sur Twitter.

« Les 50 ans et plus qui sont d’ores et déjà éligibles peuvent évidemment continuer à prendre rendez-vous », a par ailleurs précisé le ministère.

Nombre de doses limitées

« Cette nouvelle étape ne va cependant pas permettre de répondre à toute la demande des patients », a de son côté prévenu Doctolib dans un communiqué, en mettant en avant « un nombre encore limité de doses de vaccins, notamment Pfizer et Moderna ». « Vingt-huit millions de personnes adultes sont éligibles à la vaccination et non vaccinées à date pour en moyenne 500 000 rendez-vous disponibles chaque jour », poursuit la principale plate-forme de réservation, qui « s’attend à une forte affluence sur ses services ».

Depuis le début de janvier, 35 millions de rendez-vous de vaccination ont été pris grâce à Doctolib et le site de Doctolib a enregistré 160 millions de visites au cours du mois de mai.

Vacciner le plus largement possible est un enjeu crucial pour la France afin d’éviter une reprise de l’épidémie dans les semaines et les mois à venir, alors que les restrictions en vigueur sont progressivement allégées.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : les Français ont de plus en plus confiance en la vaccination

Accélération de la vaccination

A ce stade, 24 098 326 personnes (soit 36 % de la population totale et 46 % de la population majeure) ont reçu au moins une première dose en France et 10 102 350 (15 % de la population totale et 19 % de la population majeure) ont reçu deux doses, depuis le début de la campagne vaccinale, à la fin de décembre 2020.

La pression sur les hôpitaux a continué de reculer mercredi, selon les données publiées, mercredi soir par Santé publique France : 18 593 patients atteints du Covid-19 étaient hospitalisés (contre 19 430 la veille et 21 347 sept jours auparavant), dont 671 admis ces dernières vingt-quatre heures.

Les services de « soins critiques » (appellation qui regroupe les services de réanimation, de soins intensifs et de soins continus) comptaient mercredi 3 330 patients (contre 3 447 la veille et 3 862 il y a une semaine). Cent quatre-vingt-un ont été admis depuis mardi dans ces services, qui prennent en charge les malades les plus gravement atteints. Enfin, 12 646 cas ont été détectés depuis mardi, avec un taux de positivité des tests, sur les sept derniers jours, à 3,5 %. Au total, la France déplore 109 052 décès du Covid-19 depuis le début de l’épidémie, dont 82 667 à l’hôpital (+ 144 en vingt-quatre heures).

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : l’accélération de la vaccination laisse espérer un été « tranquille »

Premières attestations de vaccination certifiée par l’Etat

Par ailleurs, les personnes vaccinées en France entre le 27 décembre et le 3 mai peuvent désormais télécharger, sur le site Internet attestation-vaccin.ameli.fr, une attestation de vaccination certifiée par l’Etat sous forme de « datamatrix » – semblable à un QR code, sorte de code-barres. Des identifiants Ameli ou France connect sont nécessaires pour accéder à ce certificat, qui peut ensuite être importé dans l’application TousAntiCovid ou imprimé. Les professionnels de santé (médecins traitants, centres de vaccination) ont aussi la possibilité, sur demande de leurs patients, de le télécharger.

Selon l’Assurance-maladie, plus de 3 000 personnes ont accédé à leurs attestations – une par dose reçue – de vaccination depuis l’ouverture du téléservice, jeudi à 8 h 30. La preuve qu’une personne a reçu deux doses de vaccin contre le Covid-19 fait partie des trois documents demandés dans le cadre du passe sanitaire, qui doit devenir obligatoire en France pour accéder à certains lieux rassemblant plus de 1 000 personnes (salles de sport et de concerts, stades, paquebots de croisières, festivals, foires d’expositions…) à partir du 9 juin. Un test de dépistage PCR ou antigénique négatif récent et un certificat de rétablissement pour les personnes guéries du Covid-19 seront également acceptés pour attester d’un faible risque de contamination.

Le projet de loi de gestion de sortie de crise sanitaire, qui doit être définitivement adopté au Sénat jeudi soir, impose aussi son utilisation aux frontières pour entrer et sortir du territoire national dans le cadre du « certificat numérique Covid-19 » mis en place par l’Union européenne à partir du 1er juillet.

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

%d bloggers like this: