Vaccination contre le coronavirus : à quoi sert la colère d’un Président ? – RTL.fr

Spread the love
  • Yum

Emmanuel Macron commence l’année “en colère”, comme le rapportait sur sa Une le Journal du Dimanche. Selon des proches, Emmanuel Macron l’a dit : “Ça doit changer vite et fort et ça va changer vite et fort”.

Bigre ! Le chef de l’État ne supporte pas les lenteurs de la vaccination en France. Contre la Covid-19, il l’a confié toujours selon le JDD : “Moi je fais la guerre le matin, le midi, le soir, et la nuit“. C’est comme ça qu’Emmanuel Macron réagit, contraint à la polémique qui enfle jours après jours.

Quelques centaines de personnes à peine ont été vaccinées en France contre plusieurs centaines de milliers en Allemagne et en Grande-Bretagne. Triste et cruelle réalité. Emmanuel Macron est-il en colère comme tout le monde ? Oui, le message est : “Vous êtes en colère, moi aussi, je vous comprends”. Sauf que qui dirige ? La stratégie de vaccination n’a pas été décidée dans un obscur bureau au ministère de la santé.

Elle a été discutée et arrêtée lors des fameux conseils de défense sanitaire présidés par Emmanuel Macron. C’est l’administration qui ne suit pas ou qui est trop tatillonne. Mais qui dirige l’administration et décide en cas de manquement de remplacer un haut fonctionnaire ? Il faut encore remonter au dernier étage du pouvoir.

Un collectif de citoyens pour sauver les meubles ?

C’est tout le problème de ces colères de Président. Au mieux, elles font sourire, au pire elles montrent une forme d’impuissance. Depuis le temps que les présidents tapent du poing sur la table quand quelque chose ne marche pas. Toutes les tables de l’Elysée auraient dû être cassées en deux. Et l’administration et l’organisation de l’État auraient dû être largement remaniées.

Cela ressemble aux épisodes précédents de l’épidémie. Le manque de masques, la saturation pour les tests. Et maintenant, les vaccins au compte-goutte. Heureusement, comme dans tous les moments difficiles pour nous sortir de toutes ces situations il y a un collectif de citoyensTrente-cinq vont être tirés au sort à partir d’aujourd’hui. Ce collectif devra tout surveiller et nous rassurer sur la vaccination. Et il n’alimentera pas la colère d’Emmanuel Macron. C’est le Président qui a voulu de ce collectif !

La rédaction vous recommande

Lire la suite

Leave a Reply

%d bloggers like this: