Vacances et variant Delta: ces départements menacés par le retour d’un couvre-feu? – La Voix du Nord

Spread the love
  • Yum

« Dans les départements qui dépasseraient un taux d’incidence de 200 et verraient leurs hospitalisations augmenter, des mesures de freinage pourront être prises par le préfet », a prévenu Emmanuel Macron, au cours de sa dernière allocution présidentielle. Et ce lundi matin, le secrétaire d’Etat en charge du Tourisme a convenu que de nouveaux couvre-feux pourront être mis en place, en fonction de la situation sanitaire.

Des couvre-feux ?

« Il ne faut pas être alarmiste mais ça (Ndlr, un couvre-feu) n’est pas exclu. Le président de la Répulique l’a dit dans son intervention lundi dernier, il a parlé d’un seuil d’incidence de 200, et ce sera adapté en fonction de ce que les préfets estiment nécessaires. Mais il faut avoir cette arme entre les mains si une situation devient incontrôlée », a annoncé Clément Beaune, ce lundi matin sur RMC/BFMTV. De quoi s’attendre à des couvre-feux dans les Pyrénées Orientales ou dans les Alpes-Maritimes ? « Je n’ai pas d’annonce à faire à cet égard. Ce que je veux dire c’est que des mesures de restriction adaptées aux territoires et en fonction de la situation peuvent être prises. Ce n’est pas idéal, ce n’est pas ce que nous souhaitons mais cela peut se faire en attendant que la vaccination progresse ».

En l’occurence, le taux d’incidence a franchi le cap des 300 cas pour 100 000 habitants dimanche soir dans les Pyrénées-orientales, avec un taux très important chez les 20-29 ans de 1149 cas pour 100 000 habitants.

Neuf départements en métropole

Les Pyrénées-Orientales (299,6), la Haute-Corse (249,1), les Alpes-Maritimes (133,6), la Charente-maritime (109) affichent ainsi des taux d’incidence qui dépassent largement le seuil d’alerte, d’après le dernier bilan de Santé Publique France. En métropole, on compte neuf départements au-dessus des 100 cas pour 100 000 habitants : Paris (113,9), Charente-Maritime (109), Haute-Garonne (120,9), Aude (107,6), Pyrénées-orientales (299,6), Hérault (148,4), Bouches-du-Rhône (109,5), Alpes-Maritimes (133,6) et Haute-Corse (249,1).

Outre-Mer, les taux explosent en Martinique 483,6.

Le retour du masque, les bars et les restaurants ferment à 23h

Dans les Pyrénées-orientales, après le retour de l’obligation du port du masque en extérieur, les bars, restaurants et établissements de plage ferment plus tôt que prévu depuis la semaine dernière. Idem en Haute-Corse.

« La dynamique épidémique est clairement plus forte que lors des vagues précédentes, même si l’on part de plus bas. Le R [taux de reproduction du virus, nombre de personnes contaminées par un cas] pourrait atteindre 2, ce qui atteste de la contagiosité plus forte du variant Delta [+60 %], de sorte que le nombre de nouveaux cas double tous les cinq jours », a indiqué Olivier Véran au journal du Dimanche.

Leave a Reply

%d bloggers like this: