Les yeux comme télécommande

Première invention des équipes de Netflix, le Eye Nav. En utilisant la technologie ARKit d’Apple, les ingénieurs ont mis au point un tracking de l’œil de l’utilisateur pour que ce dernier puisse naviguer et sélectionner des contenus directement avec la vue. En reprenant le Face ID, on remarque ainsi qu’un petit point jaune suit le regard de l’utilisateur pour que celui-ci n’ait pas besoin d’utiliser ses mains afin de choisir un film ou une série. Il peut ainsi lancer un programme, mais également l’arrêter simplement en tirant la langue. Il n’a fallu que 24 heures aux équipes en charge de ce « hack » pour le créer et l’insérer sur l’application dédiée au service de SVoD.

Bien que ce ne soit qu’une invention « gadget » pour le moment, force est de constater que l’approche pourrait, à l’avenir, devenir très intéressante et utile pour les personnes à mobilité réduite. Créé conjointement par Ben Hands, John Fox et Steve Henderson, le projet n’est pas censé aller plus loin, sauf si le géant du streaming décide le contraire. « On espère que cette technologie pourra devenir une réalité pour tout le monde un jour » déclare Ben Hands qui compte bien défendre le Eye Nav et pourquoi pas le démocratiser.

Seconde invention, plus légère, le « Jump to Shark ». Via un petit bouton présent en haut à droite de l’écran, l’utilisateur peut ainsi se rendre directement aux « meilleures parties » du film Sharknado. Plus de dialogues ou d’intérêt pour l’histoire, le « Jump to Shark » permet de visionner directement l’ensemble des séquences sanglantes du film de science-fiction à la sauce nanar sorti en 2013. Le but est simple selon Juliano Moraes et Shivaun Robinson, créateurs de cette fonctionnalité : « Ne regarder que ce qui compte vraiment ».