Onze personnes ont été abattues vendredi par un tireur, un employé des services de la ville lui aussi décédé, dans un bâtiment municipal de Virginia Beach, station balnéaire de la côte est américaine, a annoncé la police.

«Nous avons 11 victimes décédées sur les lieux, six victimes supplémentaires transportées vers les hôpitaux» de la région, a déclaré James Cervera, le chef de la police de Virginia Beach. Le tireur était un employé municipal, a-t-il précisé lors d’une conférence de presse.

Le policier n’a pas été en mesure d’indiquer l’état des personnes blessées mais a toutefois précisé qu’un policier avait été touché et «sauvé» par son gilet pare-balles.

Il était peu après 16H00 vendredi (20H00 GMT) quand le suspect, «un employé de longue date» est entré dans le bâtiment et a commencé «immédiatement à tirer à l’aveugle sur toutes les victimes», a raconté M. Cervera.
La police est ensuite intervenue. «Le suspect a tiré sur un policier. Les policiers ont ouvert le feu en retour. Le suspect est décédé», a précisé le chef de la police de Virginia Beach.

Les Etats-Unis sont régulièrement endeuillés par les fusillades. Le 20 avril dernier, le pays a commémoré le vingtième anniversaire de la tuerie du lycée Columbine, où deux lycéens avaient ouvert le feu et tué douze de leurs camarades et un professeur.

La question des violences armées prend une dimension particulière en Virginie, car c’est dans cet Etat que siège la National Rifle Association (NRA), le premier lobby des armes aux Etats-Unis.

Cet Etat traditionnellement conservateur, mais qui se colore démocrate à mesure qu’il s’urbanise et se diversifie, a été le théâtre en 2007 d’une fusillade particulièrement meurtrière: un étudiant instable mentalement avait abattu 32 personnes sur le campus de l’université Virginia Tech.