Une startup suisse travaille sur le futur de l’affichage en VR et AR

Spread the love
  • Yum

Creal développe un affichage light-field pour les casques VR et AR. Cette technique permet à l’affichage de faire une mise au point sélective sur les objets 3D que l’œil regarde.

La startup suisse Creal travaille à l’intégration d’une nouvelle technique d’affichage pour la réalité virtuelle. Celles-ci devraient apporter plus de confort visuel grâce à un rendu qui imite notre vue. Pour cela, la jeune équipe utilise la technologie light-field (aussi appelée plénoptique en français) que l’on retrouve sur certains appareils photo et caméras.

À l’heure actuelle, les casques de réalité virtuelle ont un système d’affichage stéréoscopique. Deux points de vue légèrement différents d’une même image sont proposés respectivement à chaque œil. Cet écart, la parallaxe de son nom scientifique, crée l’effet de relief que l’on observe. Limité, cette technique ne parvient cependant pas à reproduire exactement la façon dont l’œil humain voit. Il manque tout un aspect de la vision. C’est là qu’entre en jeu la technologie light-field. Elle permet de faire la mise au point en fonction de là où l’œil regarde.

Les objets fixés sont nets, le reste est flou

Ce manque de mise au point provoque le phénomène de conflit accommodation-vergence. Cela se traduit par le cerveau qui reçoit des informations contradictoires entre la distance d’un objet virtuel et celle à laquelle il doit faire la mise au point. En résulte une fatigue oculaire, et d’une manière générale un effort contraignant pour la vision. Avec la technologie light-field, tous ces problèmes sont réglés. Les parties nettes et floues d’une image sont respectées et le cerveau y voit plus clair. En outre, cela permet d’interagir avec des objets plus proches de soi et rendre la lecture en VR plus agréable.

Il reste néanmoins un gros obstacle à surmonter, à savoir la miniaturisation de cette technologie. En effet, le hardware nécessaire pour le light-field est encore un peu trop volumineux. Il ne peut certainement pas être intégré aux casques VR et AR présents sur le marché. C’est pourtant bien le but de Creal à terme. Or, il est possible que cela prenne plusieurs années avant d’aboutir. La jeune société a pour cela bénéficié d’une levée de fonds de 7,4 millions de dollars. Espérons que la crise actuelle ne les touche pas de plein fouet.

La startup suisse n’est pas la seule à travailler sur cette technologie. Magic Leap a déjà implémenté une version légère sur ses lunettes. Ils utilisent des lentilles à distance focale variable (varifocales). L’on sait également que Facebook montre de l’intérêt pour cette technique. De bon augure pour la VR et l’AR qui ne cessent de s’améliorer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *