Edouard Philippe et Christophe Béchu en 2017. (archives) — SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPALes voies d’eaux ne se comptent plus sur le navire Les Républicains. Vendredi, Le Parisien révèle qu’une quarantaine de maires de droite appellent à rejoindre la politique menée par le président de la République, Emmanuel Macron. On trouve des élus LR mais aussi d’autres déjà plus proches d’Agir, l’aile droite de la majorité à l’Assemblée nationale.

Parmi ceux-là on trouve Olivier Carré (Orléans), Christophe Bouchet (Tours), Luc Bouard (La Roche-sur-Yon), Franck Le Bohellec (Villejuif), Louis Vogel (Melun), David Robo (Vannes) et Hélène Thoraval (Romans-sur-Isère). Le plus gros poisson semblant être Christophe Béchu, le maire d’Angers, ancien député européen.

Crise depuis les européennes

« Nous refusons de nous laisser réduire à une étiquette, à une consigne de vote, à un appareil partisan. Notre parti, ce sont d’abord nos habitants, c’est la République », disent-ils. A moins d’un an des municipales et alors que le parti Les Républicains semble entrer dans une profonde crise après avoir obtenu à peine 8,5 % des voix aux européennes, certains maires sortants semblent craindre pour leur réélection.

Dès la semaine dernière, le maire LR de Quimper, en Bretagne, avait annoncé qu’il quittait le parti pour rejoindre Agir.

Politique

Quimper: Le maire, Ludovic Jolivet, quitte Les Républicains

Politique

Les Républicains: Valérie Pécresse annonce qu’elle quitte le parti

4 partages