Selon les premières constatations, il s’agirait d’un tir accidentel. Le policier suspecté d’être à l’origine du drame a été placé en garde à vue.

Un drame s’est déroulé, dimanche 10 mars en fin de journée, au nouveau siège de la police judiciaire, le 36, situé dans le XVIIe arrondissement de Paris. Une fonctionnaire de police a été tuée par l’un de ses collègues, vraisemblablement avec son arme de service.

Selon des sources policières, les deux agents, qui faisaient partie de l’unité de surveillance du tribunal de grande instance de Paris, s’amusaient à jouer à qui dégainera son arme le plus vite lorsque le coup est parti, a priori accidentellement. La victime, gardienne de la paix, âgée de 27 ans, a été tuée, touchée à la tête.

L’auteur du coup de feu, âgé de 28 ans, adjoint de sécurité, a été placé en garde à vue. Une enquête sur les faits a été confiée à l’IGPN, la police des polices, a confirmé le parquet au Figaro. Une cellule psychologique a été mise en place afin de soutenir les collègues de la victime et du tireur présumé, dont certains auraient assisté à la scène.