Une page se tourne pour le web, Adobe Flash fait ses adieux

Spread the love
  • Yum

Ce 1er janvier 2021 représentera très certainement une sorte de libération pour beaucoup et mettra enfin un terme à cette année 2020 particulière sombre. Néanmoins, cette date tournera également une page importante dans l’histoire du web. Le 1er janvier 2021 marquera la fin d’Adobe Flash.

J’entends déjà les détracteurs hurler “ce n’est pas trop tôt”, mais pour de nombreux développeurs c’est une page importante qui se tourne et les premières animations du web avec. Dès le 1er janvier, Adobe stoppera les mises à jour Flash Player, et le 12 janvier tous les contenus Flash disparaîtront.

Pour les plus jeunes, Adobe Flash Player a été une véritable révolution dans les années 2000. Sur la plupart des navigateurs, Flash a été pendant longtemps le principal moyen d’afficher des animations, vidéos, et autres mini-jeux. YouTube utilisait même Flash jusqu’en 2015.

Une lente chute.

Si l’arrivée de Flash a été perçue comme une petite révolution, très rapidement Adobe Flash Player s’est forgé une très mauvaise réputation en ce qui concerne la sécurité informatique. Au fur et à mesure les animations et modules Flash sont devenus des cibles faciles pour les hackers. Il faut dire que le logiciel Adobe était installé par défaut sur la plupart des ordinateurs ce qui a grandement facilité la tâche des acteurs malveillants.

C’est en 2017 qu’Adobe annonce la fin de Flash. Depuis cette annonce, et même avant, Adobe Flash Player a commencé une lente chute vers une mort certaine et datée. Aujourd’hui, HTML 5 permet largement de faire ce que proposait Flash, et bien plus encore. En 2014, 80% des utilisateurs Chrome chargé une page Flash, contre seulement 8% en 2018. Cette comparaison est sans appel, Flash est déjà mort depuis longtemps pour la plupart des internautes.

Les nostalgiques comme Ben Latimore, anticipent depuis quelques années la disparition de Flash et ont mis au point plusieurs solutions pour faire perpétuer cette technologie qui leur est chère. Ben Latimore a notamment développé Flashpoint qui permet de conserver plusieurs dizaines de milliers de projets en Flash.

Leave a Reply

%d bloggers like this: