Une large majorité d’Américains approuvent le démantèlement des GAFA

Spread the love
  • Yum

En octobre dernier, le Congrès américain a rendu un rapport très attendu sur la concurrence sur les marchés numériques. Google Amazon, Facebook et Apple sont pointés du doigt dans ce document de 449 pages très riche en informations et en propositions. Le texte ne fait pas dans la demi-mesure et se prononce notamment pour un démantèlement de certaines plateformes dominantes. Ainsi, cela pourrait par exemple remettre en cause le rachat de YouTube par Google.

Une volonté de démantèlement qui unit les démocrates et les républicains

Quelques mois plus tard, la Federal Trade Commission a lancé une action en justice contre Facebook, en unissant ses efforts avec 48 procureurs généraux. Là encore, les accusations sont très claires, la firme de Mark Zuckerberg est suspectée de pratiques anticoncurrentielles. Les rachats d’Instagram et de WhatsApp sont notamment dans le viseur et la menace d’un démantèlement est clairement mise sur le tapis.

Dans ce combat désormais bien lancé, les autorités peuvent compter sur le soutien de l’opinion publique. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par Vox et Data for Progress auprès de 1164 personnes en âge de voter. Ainsi, 59 % des répondants se prononcent pour un démantèlement des géants de la Tech. Dans le détail, 55 % des démocrates et 61 % des républicains y sont favorables.

D’ailleurs 65 % des citoyens jugent que ces entreprises ont atteint un niveau qui pose un vrai problème à l’économie américaine. 59 % des démocrates sont de cet avis, contre 70 % des républicains. Le retour d’un clivage bien plus marqué apparaît lorsqu’on interroge les Américains sur le bannissement de Donald Trump de Twitter. Ainsi 87 % des démocrates approuvent cette décision, alors que 72 % des républicains la rejettent.

Quoi qu’il en soit, ces chiffres ne sont pas une bonne nouvelle pour les géants du web. Galvanisés par ce soutien, les parlementaires pourraient se laisser tenter par une régulation musclée de ces grandes entreprises technologiques.

Leave a Reply

%d bloggers like this: