Une Halloween de potaches

Spread the love
  • Yum

Une Halloween de potaches

Autant l’admettre : cette année a été pourrie. Dans un monde idéal, on aurait besoin de faire la fête, de se gaver d’alcool, de sucre et de sexe. À défaut, on peut toujours se rabattre sur une bonne nuit d’horreur. Mais je vous propose des films qui vont vous faire rire, à voir seul(e), entre ami(e)s (dans le respect des gestes barrières et à moins de six) ou avec un fantôme.

publicité

Le classique : la trilogie Cornetto

Son nom vient de ce célèbre cornet de glace, qui apparaît dans les trois films du duo Simon Pegg et Edgar Wright. Le premier, le cultissime Shaun of the Dead est un pastiche de la nuit des morts-vivants de Romero. Shaun, modeste vendeur d’électroménagers britannique, va devoir lutter pour sa survie après que tout le monde ait été changé en zombie. Personnellement, Hot Fuzz est mon préféré et met en scène un enquêteur muté dans un village perdu où il ne se passe jamais rien. Évidemment, à son arrivée, il va se passer des choses. Comme le dit Edgar Wright lui-même, ce film est un hommage à tous les films d’action des années 80 et 90. Enfin, le petit dernier, Le dernier pub avant la fin du monde, donne l’occasion à une bande de copains de se retrouver et d’affronter une apocalypse extraterrestre. Avec cette trilogie, vous avez déjà de quoi vous amuser pendant environ 5 h.

Le tout-en-un : la cabane dans les bois

Imaginons que vous avez vécu dans une grotte ces dix dernières et que vous soyez passé à côté de l’un des meilleurs films d’horreur qui existe. Il est largement temps de réparer cette erreur, pour ne pas dire une faute et de regarder la Cabane dans les bois. Le pitch est simple : une bande de copains part en week-end dans une cabane dans les bois. Sauf que les choses ne vont pas tout à fait se passer comme prévu et qu’ils sont les jouets d’une bande de scientifiques un peu dérangés. Ils ont le choix : ils acceptent d’être sacrifiés et ils sauvent le monde ou ils se rebellent, provoquent l’apocalypse et finissent quand même par mourir. Vus sous cet angle, nos petits problèmes sont bien anecdotiques. Et peut-on dire non à un film écrit par Joss Whedon ? Une fois que vous avez vu ce film, vous pouvez jouer à recenser tous les clins d’œil à d’autres films d’horreur.

Parce qu’on a toutes rêvé de descendre un salaud ou deux : All Cheerleaders Die

On aura compris que le titre était de l’humour et pas une incitation à se livrer au cannibalisme. L’histoire est assez simple : une cheerleader décède brutalement suite à une mauvaise réception. Une place est donc à prendre dans l’équipe, mais suite à une série d’évènements un peu particuliers, toute l’équipe des pompons girls va être prise d’un soudain appétit, qui ne peut pas se combler avec des cupcakes. Quoi de mieux qu’une équipe de footballeurs pour calmer des appétits voraces ? Et si les membres de ladite équipe sont des salauds, c’est encore mieux, on débarrasse la gent féminine d’une espèce nuisible. On l’aura compris : c’est un film d’horreur pour nana, mais on rigole beaucoup. Et si vous n’en avez pas eu assez, passez dans la salle suivante.

La revanche des gentilles filles : Jennifer’s body

Vous êtes au lycée et votre meilleure amie est la bombe de l’école sur laquelle tous les garçons se retournent. Pourtant, vous êtes amies pour la vie. Manque de bol, un soir, elle est kidnappée et sacrifiée à un démon. Le rituel rate et elle se transforme en une sorte de monstre cannibale qui a besoin de manger des garçons pour rester belle. On l’a dit et on le repérera : on ne doit jamais monter dans le pick-up d’un inconnu. Il pourrait vous prendre pour une vierge afin de vous sacrifier à un démon. Après, vous seriez obligée de scruter les couloirs du lycée pour manger votre binôme de biologie. Ou pire : vous pourriez rencontrer le fantôme des toilettes du lycée.

Ghost Killer V. Bloody Mary

Élu film le plus délirant de cette année par un jury d’experts composé de moi-même, cette pépite brésilienne est parfaite. Ghost Killers vs. Bloody Mary nous raconte l’histoire d’une équipe de « chasseurs de fantômes », en réalité de Youtubeurs qui courent après le cachet. Ils sont appelés en catastrophe par un proviseur pour chasser le fantôme d’une petite fille, qui hante les toilettes du lycée. Ils finissent par venir à bout du fantôme, mais en zigouillant quand même une partie du personnel enseignant. On est sur un pastiche très drôle et très second degré des émissions comme Ghost Adventures. C’est bien réalisé, bien tournée et la fin est délicieuse. Au-delà de l’enchaînement des gags, il faut clairement y voir une satire des Youtubeurs, qui n’est pas si éloignée de la réalité.

Petits poissons avec un gros appétit

J’ai une affection particulière pour ce film, que je connais par cœur. Mais peu importe : je rigole à chaque fois. Si vous n’avez jamais vu Piranha 3D, il est urgent de réparer cette faute de goût. En Arizona, à chaque spring break, la petite ville de Lake Victoria est envahie par des fêtards alcoolisés. Mais cette année-là, de drôles de petits poissons vont se mêler aux vacanciers. Heureusement, les petits poissons auront le bon goût de ne croquer principalement que les vacanciers bourrés et pas les résidents. Vous ne regarderez plus jamais les points d’eau de la même manière.

Ma cabane au Canada

Imaginez deux nigauds qui sont pris pour des tueurs en série au fin fond de la Virginie-Occidentale. Prenez ces mêmes nigauds et faites-les interagir avec des urbains venus en week-end. Résultat : un bain de sang et une bonne tranche de rire devant la stupidité des urbains. Comédie horrifique canadienne, Tucker et Dale fightent le mal est tellement idiot que ça en devient brillant. On ne voit pas le temps passer.

Des zombies et des zompires

Dans un monde où YouTube n’existe plus, que faire de ses journées ? Dégommer du zombie. Dans le premier volet Bienvenue à Zombieland, on fait connaissance avec quatre survivants à une apocalypse zombie et dans le second, Retour à Zombieland, on les retrouve dix ans plus tard. Ils dégomment toujours des zombies, mais ils s’ennuient quand même un peu. Voyez le bon côté des choses : ok, on est confiné, ok on ne peut pas (encore) dégommer des zombies, mais au moins, on a toujours Netflix.

Avec cette sélection, vous avez de quoi transformer votre soirée d’Halloween en un week-end assez drôle, qui vous changera les idées. Prenez soin de vous.

Leave a Reply

%d bloggers like this: