“Une frange capricieuse et défaitiste” : Gabrial Attal charge les opposants au pass sanitaire – LCI

Spread the love
  • Yum

Après la pédagogie, puis le durcissement des mesures, l’exécutif assène les coups. Dimanche, dans une interview au Parisien, le porte-parole du gouvernement s’en est violemment pris aux manifestations organisées en opposition à l’extension du pass sanitaire, annoncé lundi dernier par Emmanuel Macron et qui sera au menu du Conseil des ministres du 19 juillet. 

Gabriel Attal a ainsi distingué deux France. D’après lui, l’une est “laborieuse et volontariste, [et] veut mettre le virus derrière elle et travailler”. Cette dernière, “largement majoritaire”, est à distinguer d’une autre, “une frange capricieuse et défaitiste, très minoritaire, qui se satisferait bien de rester dans le chaos et l’inactivité”. “Entre les deux, il a évidemment des Français qui doutent sincèrement, à convaincre”, a-t-il toutefois concédé.

Si l’exécutif “s’emploie” en outre à persuader les rétifs à la vaccination, le porte-parole du gouvernement a “appelé chacun des 37 millions de vaccinés à nous y aider, dans son cercle familial, amical ou professionnel, en convainquant ceux qui hésitent encore”

Le secrétaire d’État auprès du Premier ministre a également balayé, dans les colonnes du Parisien, les critiques de ceux qui dénoncent une éventuelle atteinte aux libertés individuelles. “Ce qui exacerbe les tensions, ce serait de refermer les lieux à tous les Français, car une petite minorité ne veut pas du vaccin”, a-t-il estimé. 

Pour Gabriel Attal, la lutte face au virus n’est désormais possible qu’à condition de protéger l’ensemble de la vaccination grâce au vaccin. “Il faut être clair : dorénavant, c’est soit la vaccination générale, soit le tsunami viral, il n’y a pas d’alternative”.

Leave a Reply

%d bloggers like this: