La 5G promet déjà une véritable cacophonie d’offres pas forcément équivalentes : un rapport de la firme CCS Insight, spécialiste des prédictions pour le marché des télécoms, anticipe en effet une multiplicité déroutante d’offres 5G lors de son lancement. L’industrie et les consommateurs devront ainsi composer avec différentes opérateurs utilisant différentes bandes de fréquences n’offrant pas les mêmes avantages en termes de débits et couverture, ainsi que des offres d’accès fixe (boucle locale radio), des offres avantages adaptées aux objets connectées, d’autres au smartphone…

5g illustration

La 5G annonce déjà un véritable casse-tête d’offres incompréhensibles pour le consommateur, tout du moins selon CCS Insights, expert des télécom, qui évoquait la 5G lors de ses prédictions annuelles : « les différences de stratégie des opérateurs vont déboucher sur des niveaux de performance et de couverture très différents », estime d’emblée l’institut d’analystes. La technologie 5G doit déverrouiller les usages, en permettant un accès internet ultra-rapide, vraiment partout. Mais celle-ci repose sur de multiples bandes de fréquences qui ne sont pas forcément les mêmes chez tous les opérateurs. Or les performances qu’autorisent celles-ci varient grandement.

5G : trop d’offres différentes lors du lancement ?

Ainsi, par exemple, la bande des 700 MHz permet une vaste couverture, moyennant des débits plus faibles, tandis que les fréquences au-delà des 6 GHz permettent de meilleurs débits, moyennant une couverture plus faible. Les besoins en débit 5G et couverture ne sont pas les mêmes que l’on s’abonne pour des objets connectés (IoT), smartphone, ou que l’on souhaite un accès internet fixe. CCS Insight pense d’ailleurs que le premier souffle que connaîtra la 5G sera via les accès fixes en boucle locale radio plutôt que via les premiers smartphones 5G – ces derniers ne sont même pas encore prêts

Le mobile devrait finir dans un second temps par rattraper les accès fixe sur fond de besoin insatiable de vitesse. Même si, pour le cas de l’Europe, à cause de la mosaïque de fréquences disponibles en fonction des pays, 5G, là encore, ne voudra pas forcément dire la même chose partout. CCS Insight prédit que cette multiplicité d’offres estampillées 5G risque de dissuader les early adopters tentés par cette technologie : « cela va exacerber le défi de marqueter la technologie 5G ; cela risque de frustrer les utilisateurs qui essaieront en vain de comparer des promesses simplistes sur le seul critère de la vitesse brute ».

En outre, les opérateurs du marché Européen hésiteront vraisemblablement à lancer cette technologie dès 2019, handicapés par la guerre des prix acharnée qu’ils continuent de se mener sur la 4G à l’image de la situation en France. Paradoxalement, l’institut prédit que les forfaits mobile avec data illimitée seront la norme sur tous les marchés avancés d’ici 2023 : « à mesure que la valeur des données mobiles continue de s’éroder, les opérateurs concurrents font pression pour offrir des enveloppes data illimitées de la même manière que la voix et les SMS sont désormais vendus. De nombreuses offres auront la data illimitée ».

Pensez-vous adopter la 5G dès qu’elle sera disponible ? Quels problèmes anticipez-vous lors du lancement ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Via