La Russie voudrait évaluer sa capacité à déconnecter l’ensemble du territoire d’internet. Ce test grandeur nature devrait avoir lieu dans les mois qui viennent, afin de vérifier si les structures peuvent fonctionner de manière autonome, et ainsi mieux réagir en cas d’attaque. Toutes les communications seront donc brièvement contenues à l’intérieur du pays, sur des serveurs locaux. Ce « programme national d’économie numérique » pourrait également permettre de filtrer efficacement (puisque sur les serveurs locaux) les informations jugées « acceptables » par le gouvernement. [Via]