Un manuscrit retrouvé mènerait sur la piste d’un colossal trésor nazi enfoui sous un château polonais – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Les fameux trésors, fruits des colossales spoliations des dignitaires nazis durant la Seconde Guerre mondiale vont-ils enfin être découverts ? Un journal rédigé par un officier de la waffen SS, resté en possession d’une société secrète pendant des décennies après la fin de la Seconde Guerre mondiale, recèlerait notamment une carte précisant l’emplacement de plus de 30 tonnes d’or cachées par les nazis.

Ce manuscrit pourrait se révéler une véritable mine pour les historiens de l’art. En effet, il ne répertorie pas moins de onze sites où auraient été conservés des tableaux, des objets sacrés, des bijoux et bien sûr de l’or. L’un de ses endroits, le Palais Hochberg (XVIe siècle), situé non loin de Breslau (aujourd’hui, Wroclaw) en Pologne, abriterait dans son sous-sol, au fond d’un puits à 60 mètres sous terre, une partie des réserves d’or de la Reichbank de la ville, estimée à plusieurs milliards d’euros.

Ce journal «Michaelis» était conservé sous le sceau du secret par la loge maçonnique de Quedlinburg en Allemagne, intitulée la Lodge, fréquentée par des membres de la SS, l’organisation nazie la plus radicale, mise sur pied par Himmler. En 2019, ladite lodge a fini par léguer le «Michaelis» à une fondation polonaise nommée Silesian Bridge, en guise de «geste de réparation des atrocités commises par le IIIe Reich en Pologne pendant la guerre».

Les premiers experts ont confirmé que le «Michaelis» a bien été écrit vers 1945 mais pour l’instant «sans apporter la preuve de son absolue authenticité» a tenu à préciser Magdalena Tomaszewska, une conseillère du ministère de la culture en Pologne.

En 2014, George Clooney réalisa un film, Monuments Men, sur l’histoire d’un commando de l’armée américaine qui en 1944 et 1945 sera chargé de récupérer les œuvres d’art et les richesses spoliées par les nazis pendant la guerre.

À voir aussi – Les origines nazies de la torche olympique

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *