Un Boeing 737 se brise en trois et prend feu après une sortie de piste à Istanbul – Le Monde

Spread the love
  • Yum
Le Boeing 737, en provenance de la ville d’Izmir, est sorti de piste lors de l’aterrissage à Istanbul.

Spectaculaire, l’accident n’a semble-t-il fait aucun mort selon les premiers bilans. Un avion de ligne avec 177 personnes à bord s’est brisé et a pris feu après son atterrissage à Istanbul mercredi 5 février, faisant plus de 120 blessés.

Le fuselage de l’appareil, de la compagnie privée turque Pegasus, s’est brisé en trois et a pris feu après que l’avion est sorti de la piste à l’aéroport international Sabiha Gökçen, situé sur la rive asiatique d’Istanbul, selon les images diffusées par le site d’information T24. « Au moment où je parle, 120 blessés ont été hospitalisés », a déclaré en début de soirée le gouverneur d’Istanbul, Ali Yerlikaya, ajoutant que la plupart des blessés « vont bien, en dehors d’une ou deux personnes ».

Le Boeing 737, en provenance de la ville d’Izmir (ouest), est sorti de piste en raison des mauvaises conditions météorologiques, selon le gouverneur. De fortes pluies se sont abattues sur la ville. M. Yerlikaya a expliqué que l’avion avait « glissé sur une soixantaine de mètres » après être sorti de piste, avant de « chuter d’une hauteur de 30 à 40 mètres » d’un talus. « L’accident aurait pu avoir des conséquences plus graves », a-t-il souligné.

La partie avant du fuselage, comprenant la cabine de pilotage et les premiers rangs, s’est séparée du reste de l’appareil. Une seconde fissure était visible au niveau du tiers arrière de l’avion, comprenant les 10 derniers rangs et la queue de l’aéronef. L’incendie qui s’est déclenché après l’accident a été maîtrisé par les pompiers et des dizaines d’ambulances étaient présentes sur les lieux de l’accident, selon les médias locaux.

Les deux pilotes gravement blessés

Les secours turcs interviennent sur le lieu de l’accident, mercredi 5 février à Istanbul.

Le ministre des transports turc, Mehmet Cahit Turhan, a affirmé que personne n’avait été tué, mais a ajouté que certains passagers étaient encore bloqués dans l’appareil. « Certains passagers ont quitté l’avion par leurs propres moyens, mais d’autres sont coincés à l’intérieur et nos secouristes s’efforcent de les libérer », a déclaré le ministre sur CNN-Türk. Selon les médias nationaux, les deux pilotes, un Turc et un Sud-Coréen, ont été gravement blessés. L’aéroport Sabiha Gökçen a été fermé aux vols et tous les avions redirigés vers l’aéroport international Istanbul, sur la rive européenne de la capitale économique turque.

Situé à l’intersection de l’Europe, de l’Asie, du Proche-Orient et de l’Afrique, Istanbul est une plaque tournante majeure du transport aérien. Le président Recep Tayyip Erdogan entend faire de la ville la première destination aérienne mondiale, à l’aide notamment de l’aéroport d’Istanbul inauguré en 2018. Mais la métropole de plus de 15 millions d’habitants est régulièrement balayée par des vents puissants et des pluies battantes qui compliquent la tâche des pilotes. Les conditions climatiques, qui peuvent être extrêmes en hiver, contraignent régulièrement les autorités aéroportuaires à annuler des vols.

Leave a Reply