Twitter annonce la suppression de 70 000 comptes liés à QAnon

Spread the love
  • Yum

Décidément, l’invasion violente survenue au Capitole la semaine dernière semble avoir servi d’électrochoc aux grands réseaux sociaux. Twitter vient ainsi d’annoncer une offensive majeure contre les adeptes de la théorie du complot QAnon avec la suppression de 70 000 comptes.

Deux proches de Donald Trump ont été bannis

Dans un article de blog, la plateforme a précisé les raisons de cette décision : « Ces comptes étaient engagés dans le partage de contenu nuisible associé à QAnon à grande échelle et étaient principalement dédiés à la propagation de cette théorie du complot à travers le service ». Dès vendredi, l’entreprise avait déjà fait part de sa volonté de supprimer définitivement les profils qui propagent ces messages complotistes. CNBC rappelle à cet égard que cela a entraîné le bannissement de Michael Flynn et Sidney Powell, deux proches de Donald Trump.

Ce volontarisme n’a rien d’anodin lorsqu’on se souvient de l’attitude de Twitter vis à vis de QAnon par le passé. Sommée de réagir face aux contenus jugés dangereux de QAnon, la plateforme avait décidé de supprimer 7000 comptes liés à la mouvance en juillet dernier. Il s’agissait de profils ayant « violé le règlement du réseau social sur le harcèlement, les discours de haine et l’incitation à la violence ».

Twitter estimait toutefois que, dès lors qu’ils ne sortent pas des clous, ces sympathisants étaient en droit d’exprimer leurs points de vue. Dès lors, des milliers de comptes QAnon sont restés en ligne, dont certains, encore très influents, abordaient des thèmes liés à la pandémie et les vaccins. Suite à la prise de conscience des conséquences concrètes de ces théories complotistes, la mouvance n’a désormais plus droit de cité sur le réseau social.

Pour rappel, QAnon est une théorie conspirationniste d’extrême droite, partie du forum 4Chan en 2017. L’idée principale à retenir est qu’une vaste organisation criminelle pédophile sataniste serait sur le point d’être stoppée et que le président Trump est au courant de ce complot et œuvre dans l’ombre pour permettre l’arrestation de figures influentes, souvent de gauche, appartenant au monde politique, médiatique et culturel. Cette théorie a tendance à se diversifier aujourd’hui pour embrasser tous les thèmes du moment et notamment les vaccins et la pandémie de covid-19. Le FBI a classé QAnon parmi les groupes représentant un risque de violence et de terrorisme domestique.

4.5 / 5

17,3 M avis

Leave a Reply

%d bloggers like this: