Tweet polémique du maire de Bordeaux : “Il vaut mieux être discret quand on a une légitimité qui est relative” – franceinfo

Spread the love
  • Yum

Le maire EELV de Bordeaux, Pierre Hurmic, a suscité une polémique sur le réseau social Twitter en publiant un message mardi 10 novembre, jour anniversaire de la mort de son prédécesseur Jacques Chaban-Delmas, maire de Bordeaux de 1947 à 1995 tout en enchaînant les mandats de député et les postes ministériels. Jacques Chaban-Delmas a notamment été Premier ministre et président de l’Assemblée nationale. “Hommage à Jacques Chaban-Delmas mort ce jour il y a 20 ans, a tweeté Pierre Hurmic. Il a marqué l’Histoire : celle de la Résistance, celle de la France, celle de Bordeaux où il a régné 48 ans. Aujourd’hui, les citoyens veulent des maires à plein temps, qui ne cumulent plus, ni dans le temps, ni dans l’instant.”

La dernière phrase n’a pas du tout été appréciée par l’opposition de droite et du centre, ni par le fils de Jacques Chaban-Delmas. “Il vaut mieux être discret quand on a une légitimité qui est relative”, a réagi ce mercredi sur franceinfo Jean-Jacques Chaban-Delmas, fils de Jacques Chaban-Delmas. Face aux critiques, Pierre Hurmic a retiré son tweet.

franceinfo : Avez-vous été choqué par cette phrase de Pierre Hurmic sur votre père et sur “les maires à plein temps, qui ne cumulent plus, ni dans le temps, ni dans l’instant” ?

Jean-Jacques Chaban-Delmas : Évidemment qu’elle m’a choqué. Je la trouve un peu stupide, je dois dire. Ça ne rajoute rien à la gloire naissante du maire actuel qui a pourtant été élu avec une faible minorité d’électeurs bordelais [sa liste est arrivée en tête au second tour avec 46,5 % des suffrages, devant celle du maire sortant Nicolas Florian, 44,1 %].

Il doit certainement avoir un petit complexe par rapport à un maire qui a été élu huit fois de suite par les Bordelais.

Jean-Jacques Chaban-Delmas

à franceinfo

Il vaut mieux être discret quand on a une légitimité qui est relative. J’ai envie de dire à Yannick Jadot, qui est venu exprimer des propos très intelligents à un colloque qu’on a organisé il y a un an, la même chose que Charlie Hebdo, que c’est dur d’être aimé par des cons.

Que représentait votre père pour Bordeaux ?

C’était un amour permanent et partagé entre lui et “ses Bordelaises et ses Bordelais” comme il avait coutume de le dire. C’était un amour quasi charnel. Ils ont été attachés à lui pendant toute la durée de sa vie politique et ce matin, j’ai reçu beaucoup de preuves de ça. Les Bordelais ont été indignés par cette réaction du maire. Je pourrais comparer ça à l’attitude du président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand qui a fait un éloge de mon père à la tribune pour les 20 ans de sa mort et qui a été tout à fait digne. Vous voyez que ce n’est pas une question de parti mais d’intelligence.

Le maire de Bordeaux a retiré son tweet. Vous avait-il déjà fait part de sa réserve pour rendre hommage à votre père ?

Je n’ai eu aucun contact avec le maire de Bordeaux. Le seul que j’ai, indirectement, c’est par mon fils qui est conseiller municipal à Bordeaux, dans l’opposition. Peut-être fera-t-il des excuses mais pour le moment je n’en ai pas eu. On peut comprendre que des gens soient maladroits mais quand on fait une maladresse de cette taille, on peut présenter ses excuses. J’accepte toutes les excuses et surtout les hommes de bonne volonté.

[Sur Twitter, Pierre Hurmic a expliqué avoir retiré son tweet pour “ne pas alimenter une chronique vaine”.]

Leave a Reply

%d bloggers like this: