Trump positif au Covid-19 : inquiétudes autour de la santé du président américain – Le Parisien

Spread the love
  • Yum

Mais comment va vraiment Donald Trump? « Très bien », comme l’assurait le Dr Sean Conley, le médecin de la Maison Blanche, « avec des symptômes qui se réduisent et s’améliorent »? Ou bien faut-il croire une source anonyme qui a déclaré au New York Times que les « signes vitaux du président au cours des dernières 24 heures ont été très inquiétants » et que « les prochaines 48 heures seront critiques en termes de soins » ? « Il n’y a pas de voie claire vers son rétablissement », aurait ajouté cette source. Selon une autre source, anonyme également, citée par CNN, Trump a dû être placé sous oxygène, sans doute vendredi.

Des déclarations contradictoires qui ont de quoi alarmer un pays déjà secoué par deux énormes coups de tonnerre successifs en 24 heures. L’annonce, vendredi, que Trump était positif au Covid-19 n’avait pas encore été digérée que le président, un masque noir sur le bas du visage, s’embarquait à bord de l’hélicoptère Marine One pour l’hôpital militaire Walter Reed… où il va devoir rester quelques jours.

Samedi matin, la conférence de presse de ses médecins, loin de rassurer les Américains ou même simplement d’éclaircir la situation, a jeté le trouble. Selon l’équipe médicale qui le traite, le président n’était pas sous oxygène ce samedi, mais le Dr Conley est resté évasif quand les journalistes lui ont demandé s’il en avait reçu plus tôt. Il a également créé la perplexité en évoquant les « 72 heures » depuis le diagnostic, une durée incohérente avec les déclarations précédentes, car elle ferait remonter le test positif de Donald Trump à mercredi, au lieu de jeudi comme indiqué auparavant. Mais la Maison Blanche a vite corrigé le médecin en indiquant qu’il parlait du troisième jour.

Il semble même que le président ait su qu’il était positif bien avant ce qu’il a dit… et qu’il ait cependant maintenu les événements prévus à son calendrier de campagne, mettant en danger ses collaborateurs et toutes les personnes qui ont été en contact avec lui.

Trump positif au Covid-19 : inquiétudes autour de la santé du président américain

La course à la Maison Blanche continue

C’est une succession de coups durs pour le président qui avait déjà vécu une sale semaine. Le NY Times avait révélé que le président n’avait quasiment pas payé d’impôts fédéraux depuis 15 ans. Et mardi soir, Trump ratait complètement l’occasion de s’imposer lors du débat présidentiel avec son rival Joe Biden.

Tout dépend bien sûr maintenant de la santé du président. S’il est incapable d’exercer ses fonctions, il peut remplir une déclaration à cet effet et transmettre ses pouvoirs au vice-président Pence, une procédure qu’avait utilisée les présidents Ronald Reagan et George Bush pour des coloscopies. Mais on n’en est pas là. A un mois d’un scrutin qui aura bien lieu à la date prévue du 3 novembre (seul le Congrès pourrait modifier la date et il ne l’a jamais fait), la course à la Maison Blanche continue. Des millions d’Américains ont d’ailleurs déjà voté par correspondance.

Le prochain débat de Trump contre Biden compromis

Trump va de toute façon devoir modifier sa stratégie. Il comptait bien rattraper son rival, loin devant lui dans les sondages, dans la dernière ligne droite en parlant de tout, de la Chine, de l’économie qui allait repartir et des emplois que cette reprise allait créer, des records de Wall Street, de Joe Biden « l’endormi à la santé mentale chancelante », bref de tout sauf de sa gestion d’une pandémie qui a fait plus de 200 000 morts aux Etats-Unis, de loin le pays le plus endeuillé de la planète.

Il avait prévu de sillonner le pays et de multiplier les rassemblements de ses partisans, espérant convaincre les derniers indécis dans des Etats critiques comme la Floride ou le Michigan de se rallier à lui. Ces plans sont tombés à l’eau. Son équipe de campagne a suspendu les événements auxquels lui ou des membres de sa famille devaient participer mais a maintenu les activités de son entourage, du vice-président Pence par exemple. Le prochain débat de Trump contre Biden est sérieusement compromis.

Biden, lui, n’a pas suspendu sa campagne. Le candidat démocrate joue sur du velours, en ce moment. Il s’est fait tester vendredi et s’est rendu ensuite dans le Michigan. Derrière son masque, il a évoqué le test positif du président et insisté sur les dangers du virus. Mais, soucieux de son image d’« homme politique fair-play », il a ordonné à ses troupes de « s’abstenir de commenter la situation sur les réseaux sociaux » et de ne pas diffuser les messages télévisés négatifs prévus sur Trump et sa gestion de la pandémie. Pour l’instant en tout cas.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *