Trump est interdit de Twitter. Maintenant, le réseau social demande votre avis

Spread the love
  • Yum

Pour éclaircir sa position sur la modération des comptes des dirigeants, Twitter se tourne vers ses utilisateurs. Jeudi, dans un billet publié sur son blog, le réseau social à l’oiseau bleu a pris la décision de lancer une enquête auprès de sa communauté. À l’ordre du jour, son rôle de modération. La cible : les « leaders mondiaux ».

« Les politiciens et les représentants des gouvernements évoluent constamment dans la manière dont ils utilisent notre service, et nous voulons que nos politiques restent adaptées par rapport à la nature en constante évolution du discours politique sur Twitter et protègent la santé de la conversation publique », disait Twitter hier.

L’annonce arrive dans un contexte où la plateforme a écarté l’ancien président américain Donald Trump depuis plus de deux mois. Au début du mois de janvier, la direction avait pris la décision de suspendre son compte, avant de rejoindre Facebook et YouTube et bannir l’homme pendant une période illimitée.

L’enquête sera disponible jusqu’au 12 avril et traduite dans 14 langues, afin d’avoir un aperçu global de la situation, en tenant en compte différents dirigeants mondiaux.

Une petite démocratie

« Nous voulons écouter les utilisateurs de Twitter pour savoir s’ils pensent ou non que les dirigeants mondiaux devraient être soumis aux mêmes règles que les autres sur Twitter », peut-on lire dans le communiqué. « Et, si un leader mondial enfreint une règle, quel type d’action corrective sera le plus adaptée ».

Une nouvelle politique en découlera. En substance, le débat tournera autour de la question d’une égalité ou non du traitement fait aux politiques sur Twitter face aux autres utilisateurs. Twitter indique, aussi, qu’il travaillera avec des organismes de lutte pour les droits de l’Homme et plusieurs universitaires sur la question.

Leave a Reply

%d bloggers like this: