Troisième confinement : ce que Jean Castex a annoncé aux parlementaires aujourd’hui – ladepeche.fr

Spread the love
  • Yum

l’essentiel Le Premier ministre Jean Castex s’est exprimé face aux parlementaires, ce lundi matin, et a notamment abordé l’hypothèse d’un troisième reconfinement en France. Un nouveau conseil de défense aura lieu mercredi.

La France va-t-elle devoir se reconfiner une troisième fois ? Cette hypothèse, déjà mise en œuvre dans d’autres pays d’Europe, des millions de Français la redoutent. Alors que les chiffres des contaminations du réveillon du Nouvel An vont apparaître cette semaine dans les statistiques, la France va-t-elle pouvoir y échapper ?

A lire aussi : REPLAY. Coronavirus : 138 000 personnes vaccinées en France, nouveau conseil de défense mercredi

Jean Castex a abordé la question d’un éventuel nouveau reconfinement au cours d’une réunion de comité de suivi parlementaire, ce lundi matin. Le Premier ministre a expliqué que cette hypothèse n’était pas encore d’actualité, à ce stade du calendrier.

“Il ne faut pas exclure un troisième confinement en dernier recours”, a dit Jean Castex aux parlementaires, selon BFMTV. “Pour le moment, les chiffres à date nous laissent penser que le couvre-feu suffit”. “Nous faisons tout pour l’éviter mais toutes les options sont sur la table”, a aussi affirmé le Premier ministre, d’après le Parisien.

Un nouveau conseil de défense est programmé mercredi matin à l’Elysée. Trois scénarios pourraient être sur la table, indique BFMTV. Le premier serait le statu quo : ne rien changer à la situation actuelle. La seconde hypothèse pourrait être un élargissement du couvre-feu à 18 heures à la France entière. La troisième hypothèse pourrait être un reconfinement total. Il s’agit d’hypothèses, avancées par la chaîne d’information en continu, et qui n’ont pas été confirmées de manière officielle.

Le gouvernement fera un nouveau point presse sur la circulation de l’épidémie jeudi 14 janvier.

Couvre-feu à 18 heures dans vingt-trois départements

Le couvre-feu est toujours en vigueur de 20 heures à 6 heures dans toute la France jusqu’à nouvel ordre. Un couvre-feu à 18 heures est instauré dans de nouveaux départements : Le Cher, l’Allier, la Côte-d’Or, le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, le Vaucluse, les Alpes-de-Haute-Provence et les Bouches-du-Rhône. Ils seront rejoints par le Var et la Drôme ce mardi à 18 heures. Ils rejoignent les quinze départements où le couvre-feu a déjà été mis en place à 18 heures début janvier : Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardennes, Doubs, Jura, Marne, Haute-Marne, Meurthe et Moselle, Meuse, Haute-Saône, Vosges, Territoire de Belfort, Moselle, Nièvre et Saône-et-Loire.

A lire aussi : Coronavirus : un “nouveau confinement” ? Des médecins recommandent l’application de cette mesure dès “mi-janvier”

310 décès ce lundi

310 personnes sont décédées dans les dernières 24 heures dans toute la France, a annoncé ce lundi soir Santé publique France.

24 812 patients restent hospitalisés dans les hôpitaux et les cliniques. 1289 nouveaux patients ont été admis dans les dernières 24 heures. Les services de réanimation sont toujours occupés par 2666 patients touchés par le Covid-19. 208 nouvelles admissions ont eu lieu depuis 24 heures.

3582 nouvelles contaminations au Covid-19 ont été enregistrés ces dernières 24 heures dans toute la France. Traditionnellement, le lundi, les chiffres sont plus faibles en raison de la fermeture des laboratoires d’analyses une partie du week-end. Le taux de positivité des tests se monte à 6,4 %.

A lire aussi : Covid-19 : 310 décès ce lundi et 3582 nouvelles contaminations dans toute la France

2,7 millions de doses de vaccin d’ici fin janvier

Au cours de cette même réunion, toujours selon nos confrères, Jean Castex a confirmé que la France disposerait de 2,7 millions de doses de vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna contre le Covid-19 fin janvier. Fin février, la France aura accès à 5,8 millions de doses, 10,5 millions fin mars et 17 millions fin avril. Le vaccin Moderna est autorisé en France depuis ce lundi 11 janvier.

Le centre-ville de Tarbes, le 21 avril 2020, pendant le premier confinement.

Le centre-ville de Tarbes, le 21 avril 2020, pendant le premier confinement.

Leave a Reply

%d bloggers like this: