Trois mois après la mort de George Floyd, l’Amérique sous le choc d’une autre bavure policière – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Réservé aux abonnés

La vidéo d’un Noir sur lequel tire un policier blanc déclenche des émeutes et relance les polémiques sur le racisme supposé de la police américaine.

Des manifestants se tiennent, lundi, face à la garde nationale, appelée en renfort, après une nouvelle affaire de violences policières contre un suspect noir, grièvement blessé dimanche pendant son interpellation à Kenosha, dans le Wisconsin.
Des manifestants se tiennent, lundi, face à la garde nationale, appelée en renfort, après une nouvelle affaire de violences policières contre un suspect noir, grièvement blessé dimanche pendant son interpellation à Kenosha, dans le Wisconsin. Morry Gash/AP

Washington

Une nouvelle affaire de violences policières contre un suspect noir, grièvement blessé dimanche pendant son interpellation à Kenosha, dans le Wisconsin, a déclenché des émeutes pendant deux nuits consécutives. Trois mois après la mort de George Floyd, et au milieu d’une campagne électorale particulièrement tendue, l’événement relance les polémiques sur le racisme supposé de la police américaine, mais aussi sur la complaisance de certains responsables politiques vis-à-vis des émeutiers.

La police de Kenosha avait été appelée dimanche après-midi pour intervenir dans une affaire de violences conjugales, dans un quartier de cette ancienne ville industrielle du Wisconsin, située entre Milwaukee et Chicago. Sur une vidéo filmée par un témoin depuis l’autre côté de la rue, on voit deux policiers tenter d’interpeller un Noir, qui refuse d’obtempérer. Leur tournant le dos, l’homme se dirige vers sa voiture, suivi par les deux policiers qui ont sorti leur pistolet. Alors qu’il ouvre la

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ pendant 2 mois

Annulable à tout moment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *